Le comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a actualisé le 15 novembre dernier la liste rouge des espèces menacées de disparition. Et les nouvelles ne sont pas bonnes. Depuis le dernier état des lieux, en 2009, la situation s’est fortement dégradée, notamment pour les mammifères terrestres et marins. Plusieurs d’entre eux sont dans un danger critique d’extinction. 

Parmi les espèces les plus menacées de disparition, on retrouve le vaquita, mammifère marin le plus rare au monde. Il n’a été découvert qu’en 1958 et a été très peu observé vivant dans la nature. On ne compte que trente individus vivants, que l’on trouve exclusivement au nord du golfe de Californie dans une zone protégée où la pêche illégale l’a mené au bord de l’extinction totale. 

Des rhinocéros surveillées par des caméras

Deux espèces de rhinocéros font également partie de cette liste rouge des espèces en danger critique d’extinction. Le rhinocéros de Sumatra d’abord, plus petite de toutes les espèces du rhinocéros, c’est la seule avec des poils. En captivité, seule deux femelles ont eu des petits ces quinze dernières années. Il y aurait moins de 100 individus vivants dans le monde. Quant au rhinocéros de Java, on dénombre entre 58 et 68 individus. Tous ceux encore en vie se trouvent dans le parc national d’Ujung Kulon (Indonésie), depuis que le dernier se trouvant au Vietnam ait été tué en 2010. Ils sont surveillés 24 heures/24 par des caméras. 

Egalement menacé de disparition, le tigre de Malaisie, qui est l’animal national du pays. On le trouve aussi dans le sud de la Thaïlande. Il y aurait entre 250 et 340 individus vivants dans le monde. Dans les forêts tropicales, on ne trouve qu’entre 1,1 et 1,98 de ces tigres pour 100 km2.

Enfin, il ne resterait qu’environ soixante léopards de l’Amour dans le monde. C’est le seul léopard vivant dans un climat froid. Il ne vit que dans l’Est de la Russie et on suppose qu’il en existe aussi en Corée du Nord.

Source link

Commentaires Facebook