Un chat a été sauvé grâce à une xénotransfusion, c’est à dire qu’il a été transfuser avec du sang de chien .
La xénotransfusion ( Xénos en grec veut dire étranger) est une transfusion d’une espèce à une autre . C’est une pratique peu courante mais qui peut être tentée dans une situation d’urgence.

Et c’est ce qui s’est passé en Floride , dans un clinique vétérinaire , lorsqu’un chat ”
Buttercup” a été présenté fortement anémié .

Buttercup , chat tigré orange, avait un résultat de prise de sang catastrophique avec un taux de globules rouges à 7% ( normale 35 %) .
Le vétérinaire ,Dr Sean Perry, ,n’a eu qu’une solution à proposer au propriétaire : une transfusion sanguine en urgence.

Malheureusement, le vétérinaire n’avait pas en stock du sang de chat compatible pour cette transfusion et n’avait pas le temps d’attendre une livraison éventuelle d’une pochette de sang .

xénotransfusion
Aussi ,il prit la décision de transfuser Buttercup avec du sang de chien qu’il avait à sa
disposition. Et ce fut une réussite , car Buttercup vit actuellement en bonne santé .

Buttercup n’a eu aucun signe de réactions secondaires lors de cette transfusion et après quelques jours d’hospitalisation il est retourné chez ses propriétaires avec un traitement d’antibiotique et de stéroïdes. Le vétérinaire n’a jamais pu déterminer la cause de cette grave anémie.

Il faut savoir que le chien ou le chat ont différents types de sang , mais le chien a un type de sang “donneur universel”.

Il est incompatible de transfuser du sang de chat de type A avec du sang de chat de type B.Cela provoque une réaction immunitaire sévère souvent fatal .

La Xénotransfusion en médecine vétérinaire féline 

La pratique de xénotransfusion en médecine vétérinaire a été étudiée depuis le début des années 60. Il faut savoir que cette pratique est utilisée dans plusieurs pays dont la France
.
Il y a eu 4 études sur les transfusions de sang canin à des chats.

Plus de 62 chats ,durant ces études, ont reçu du sang de chien et dans la plupart des cas , ce fut une réussite .
On peut conclure que le chat ne développe apparemment pas anticorps contre les globules rouges canins lors d’une première transfusion .

Certes, il y a eu lors de cette première transfusion ,des symptômes de réaction de type hyperthermie , tachypnée( accélération de la respiration ) et ictère ( jaunisse) .

Il faut aussi noter que les globules rouges d’origine canine ont une durée de demie-vie plus courte lorsqu’elles sont transfusées à de chats , de l’ordre de moins de 4 jours !

Lors d’une deuxième transfusion réalisée quelques jours après la première,les réactions ont été plus graves : sang dans les urines , choc anaphylactique jusqu’à la mortalité.
Le système immunitaire des chats transfusés avec du sang de chien développe des anticorps contre l’antigène canine.

Les conclusions de ces études sont :

  1. la transfusion de sang canin à un chat ne doit être pratiquée que dans des cas bien définis et en situation d’urgence . Ce n’est certainement pas une pratique courante et il faut privilégier,si possible, la transfusion de sang félin à un chat.
  2. Elle ne doit être pratiquée qu’une seule fois !
  3. Le vétérinaire doit impérativement avertir le propriétaire du chat des risques de la xénotransfusion et surtout demander si le chat à transfuser n’a jamais reçu une xénotransfusion antérieurement.

 

Laisser un commentaire