L’épandage sur les terres agricoles de fumiers issus d’animaux traités par des antibiotiques semble favoriser la dissémination de gènes de résistance aux antibiotiques dans l’environnement », rapporte l’Anses
Lire l’article sur:” la france agricole 

Lire l’étude de l’anses ( fichier pdf) 

Commentaires Facebook