Elle a eu de la chance Tamara, c’est le genre de rencontre qui aurait pu très mal se terminer. Heureusement pour elle, l’ours qui s’est invité dans son jardin dans la région de l’Oural (Russie) n’était ni très gros ni très affamé. “Il s’est assis puis il a commencé à manger les groseilles et puis il nous a vus et il est parti chez les voisins et là il s’est couché et il en a avalé des poignées entières”, raconte Tamara.

D’un bout à l’autre de la Russie, ces images d’ours sont de plus en plus fréquentes. Des ours qui s’aventurent jusque dans les villes et qui n’hésitent pas parfois à s’en prendre aux hommes, lorsqu’ils se sentent menacés. Celui-ci vient tout juste d’être abattu après avoir attaqué un paysan qui gardait ses vaches sur la presqu’île de Sakhaline où un pêcheur et un chasseur ont été tués ces dernières semaines. Dans cette décharge sauvage, ils sont une dizaine au moins à fouiller dans les ordures dans l’espoir de trouver de quoi manger. À cause de la sécheresse, ils ne trouvent pas dans la forêt toutes les baies, les champignons et les graines dont ils ont besoin pour faire des réserves avant l’hiver.

Source link

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire