A peine arrivés à Bray-Dunes pour profiter des joies de la mer, de nombreux vacanciers finissent déjà au poste de secours. “Je n’avais pas vu qu’il y avait une méduse, j’ai juste senti la piqûre…”, témoigne une jeune fille.

Pour elle et sa famille, la journée se limitera à bain de soleil sur la plage. Je n’en ai jamais vu tant près de la plage. Il paraît qu’à Calais il y en a plus, mais il y en a déjà beaucoup ici”, ajoute son père.

Les méduses envahissent les plages du Nord

>> Valerie Dermersedian, Guy Hayaert et Philippe Rousselle

Depuis le début de la semaine, au poste de secours de Bray-Dunes, on comptabilise une dizaine de piqûres de méduses par jour. Elles sont présentes le long de notre littoral mais difficile de les voir… et quand c’est le cas, il est déjà trop tard.

Frotter avec du sable

Mais pourquoi prolifèrent-elles cette année ? A Nausicaa, là où elles émerveillent les visiteurs, Stéphane Hénard, responsable aquariologie, semble en avoir une idée.

“Les scientifiques pensent que leur présence est liée en grande partie aux activités humaines puisque les méduses apparaissent quand le plancton prolifère. Et qu’est-ce qui fait proliférer le plancton ? Les sels minéraux en grande quantité, le nitrate, le phosphate, qui proviennent souvent des activités humaines. Elles sont aussi attirées par les températures plus élevées qui peuvent être le fait du réchauffement global”, détaille-t-il.

Et voici quelques gestes à adopter en cas de piqûre malencontreuse : “Vous pouvez frotter avec du sable, ça peut soulager. Après, si ça ne va pas il faut aller à la pharmacie. Il existe des solutions spécialement pour ça”, explique Julien Pierens, chef de poste Bray-Dunes.

Il existe même désormais des pommades à appliquer avant les bains de mer qui neutralisent la piqûre. Plus aucune excuse pour affirmer que vos vacances ont été gâchées par les méduses !

A LIRE  Santé. La leishmaniose, une maladie parasitaire du chien

Source link