Ceux qui ont le plaisir d’avoir un lapin en animal de compagnie assistent quotidiennement à un spectacle qui leur procure, probablement, moins de plaisir : lorsque le lapin mange certains de ses excréments.Mais aussi répugnante soit cette habitude, elle est en réalité indispensable pour l’animal.

Chaque jour, le lapin devient légèrement moins mignon, en tout cas l’espace de quelques minutes lorsque celui-ci ingurgite ses excréments fraîchement évacués. Mais attention, il ne s’agit pas de manger n’importe lesquels, mais bel et bien les plus répugnants puisque seuls les excréments les plus mous, luisants et très odorants ont droit à une seconde tournée. On les appelle les « caecotrophes », et ils sont en réalité indispensables à la bonne digestion du lapin.

 

Le régime des lapins est principalement composé de végétaux, généralement des carottes, salades et autres… Ces végétaux possèdent un nutriment qui est la cellulose. Mais la cellulose « ne peut être absorbée par l’organisme qu’après avoir été transformée par des bactéries qui vivent au niveau d’une certaine partie de l’intestin du lapin : le cæcum » comme nous l’explique sciences et avenir. Sauf que chez le lapin, la nature n’est pas si bien faite puisque le cæcum, une sorte de sac digestif, est situé en fin d’intestin.

Alors, pour que le lapin puisse profiter pleinement des bénéfices des aliments qu’il ingère, il doit les ré-ingurgiter une seconde fois, (lorsqu’ils sont passés au stade de caecotrophes) après qu’ils soient passés par le cæcum donc, qui les aura débarrassé de leur cellulose. Un deuxième passage qui permet donc aux caecotrophes de libérer pleinement les nutriments qu’ils contiennent, et ainsi favoriser la bonne digestion du lapin.

14 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.