Chez les personnes célibataires, la présence d’un chien contribuerait à faire diminuer le risque de mourir prématurément et de faire un infarctus. L’effet serait plus ou moins notable en fonction de la race du fidèle compagnon. Mais les chercheurs expliquent que le phénomène pourrait également être dû au profil particulier des propriétaires d’animaux.

La mortalité prématurée des personnes célibataires possédant un chien serait inférieure de 30 % à celle observée chez les autres individus vivant seuls. Et le risque de souffrir d’un infarctus du myocarde serait lui réduit de 11 %, selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’Uppsala (Suède) et publiée ce vendredi dans la revue Nature Scientific Reports. Le phénomène serait plus ou moins flagrant en fonction de la race du chien.

Les retrievers, les beagles et les terriers seraient les plus « protecteurs »

Pour arriver à leurs conclusions, les spécialistes ont étudié les données médicales de près de 3,4 millions de Suédois qui ont à la fois été enregistrés comme propriétaires de chiens et comme patients dans un hôpital.

Si le meilleur ami de l’homme semble donc, en moyenne, contribuer à une meilleure santé, les scientifiques ont déterminé que les retrievers, les beagles et les terriers étaient les chiens les plus susceptibles de protéger leurs maîtres contre les maladies graves. Et que, à l’inverse, les sujets cohabitant avec un chien qui n’est pas un animal de race voyaient leur risque de problème cardiovasculaire augmenter de 13 % !

Le lien de causalité n’est pas prouvé

Reste que les auteurs de l’étude ont tenu à effectuer une précision de tailles : le lien existant entre l’état de santé et la présence d’un gentil toutou relève de la corrélation, et pas de la causalité. Il est en effet impossible de déterminer si l’effet bénéfique de ces animaux sur l’organisme est réellement lié aux chiens ou s’il est la conséquence des spécificités communes à celles et ceux qui en possèdent.

A LIRE : Pourquoi pas pratiquer ces sports avec votre chien ?

Source link

Commentaires Facebook