Home Blog Page 3

Quelle est la différence entre un guépard, un léopard et un jaguar ?

3
guepard-jaguar

C’est le genre de question que l’on se pose souvent mais dont on oublie tout le temps la réponse. Pour vous aider à vous rappeler comment différencier un guépard d’un léopard ou encore d’un jaguar, voici quelques moyens mnémotechniques !

Le guépard et ses larmes

Le guépard, aussi appelé cheetah, est connu pour être l’animal terrestre le plus rapide, puisqu’il peut atteindre les 110 km/h. Ce félin au pelage taché de points noirs vit exclusivement en Afrique et est un véritable sportif de haut niveau : il possède de longues pattes fines et un corps mince mais d’une puissance incroyable. Son allure générale ressemble d’ailleurs à celle des lévriers.

Pour reconnaître un guépard, c’est simple, il suffit d’observer son visage ou de l’écouter. En effet, les guépards ont deux traits noirs qui partent du coin des yeuxet qui vont jusqu’à la gueule, semblables à des larmes. De plus, leur cri est un miaulement, donc facilement reconnaissable.

Le léopard et ses rosettes vides

Le léopard (ou panthère, car la panthère noire est en réalité un léopard noir) est plus massif que le guépard puisqu’il pèse au moins 10 kilos de plus. Ce félin, qui est un excellent grimpeur, a un territoire plus étendu que le guépard puisqu’il vit en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Ce qui permet de le distinguer, ce sont ses taches noires sur son pelage qui peuvent se superposer et former des cercles ou des rosettes vides à l’intérieur. Par ailleurs, il rugit, tel un lion, contrairement au guépard qui miaule.

Le jaguar et ses points noirs

Le jaguar appartient à la même famille que le léopard, le tigre ou encore le lion : le genre Panthera. Il vit exclusivement en Amérique du Sud et en Amérique centrale et est un peu plus grand et corpulent que les deux autres félins. Et pour cause, il possède la mâchoire la plus puissante au monde.

Son signe distinctif ? Ses rosettes ne sont pas entièrement vides, contrairement au léopard. En effet, on peut apercevoir à l’intérieur de petits points noirs.

A LIRE  Cette maman chat adopte une portée de huit bébés très spéciaux, et ce ne sont pas des chats… (vidéo)

 

 

 

un ours polaire abattu après avoir attaqué un homme sur un bateau de tourisme

0

 

L’état de santé de l’homme attaqué est stable et ses jours ne sont pas en danger, a indiqué l’hôpital.

Grave incident sur l’archipel norvégien du Svalbard dans l’Arctique. Samedi 28 juillet, un homme a été blessé par un ours polaire avant que celui-ci ne soit abattu. L’employé de la compagnie allemande Hapag-Lloyd Cruises, âgé d’une quarantaine d’années, se trouvait à bord d’une embarcation avec un groupe de touristes pour rejoindre les côtes. Peu après avoir accosté, un ours polaire l’a attaqué « de façon inattendue », explique la compagnie.

« L’ours a été abattu par un autre employé présent sur le bateau », a expliqué à le commissaire Ole Jakob Malmo, sur l’île de Spitzberg, où s’est produit l’incident. La compagnie Hapag-Lloyd Cruises parle d’un acte « d’autodéfense ». « Nous regrettons beaucoup cet incident », a déploré Moritz Krause, porte-parole de la compagnie.

La victime a été prise en charge et héliportée vers le chef-lieu Longyearbyen, avant d’être transférée dans la soirée vers Tromsø. Son état de santé est stable et ses jours ne sont pas en danger, a indiqué l’hôpital. Une enquête a par ailleurs été ouverte pour déterminer les causes de l’incident.

Hapag-Lloyd Cruises explique avoir eu l’autorisation « des autorités locales » pour accoster. Une autorisation confirmée par le commissaire Malmo. Au Svalbard, les ours vivent en liberté sur tout le territoire. Lors de ce genre d’excursion, la compagnie doit donc s’assurer d’avoir des hommes pour la protection contre les ours polaires à bord, chargés de vérifier la zone avant débarquement, a expliqué la compagnie. Habituellement, « dès qu’un animal s’approche, le débarquement s’arrête immédiatement », a détaillé Moritz Krause.

Source link

Pourquoi les méduses envahissent les plages du Nord (et les bons gestes à connaître pour calmer vos brûlures)

0
meduse-plage-du-nord

A peine arrivés à Bray-Dunes pour profiter des joies de la mer, de nombreux vacanciers finissent déjà au poste de secours. « Je n’avais pas vu qu’il y avait une méduse, j’ai juste senti la piqûre… », témoigne une jeune fille.

Pour elle et sa famille, la journée se limitera à bain de soleil sur la plage. « Je n’en ai jamais vu tant près de la plage. Il paraît qu’à Calais il y en a plus, mais il y en a déjà beaucoup ici », ajoute son père.

Les méduses envahissent les plages du Nord

>> Valerie Dermersedian, Guy Hayaert et Philippe Rousselle

Depuis le début de la semaine, au poste de secours de Bray-Dunes, on comptabilise une dizaine de piqûres de méduses par jour. Elles sont présentes le long de notre littoral mais difficile de les voir… et quand c’est le cas, il est déjà trop tard.

Frotter avec du sable

Mais pourquoi prolifèrent-elles cette année ? A Nausicaa, là où elles émerveillent les visiteurs, Stéphane Hénard, responsable aquariologie, semble en avoir une idée.

« Les scientifiques pensent que leur présence est liée en grande partie aux activités humaines puisque les méduses apparaissent quand le plancton prolifère. Et qu’est-ce qui fait proliférer le plancton ? Les sels minéraux en grande quantité, le nitrate, le phosphate, qui proviennent souvent des activités humaines. Elles sont aussi attirées par les températures plus élevées qui peuvent être le fait du réchauffement global », détaille-t-il.

Et voici quelques gestes à adopter en cas de piqûre malencontreuse : « Vous pouvez frotter avec du sable, ça peut soulager. Après, si ça ne va pas il faut aller à la pharmacie. Il existe des solutions spécialement pour ça », explique Julien Pierens, chef de poste Bray-Dunes.

Il existe même désormais des pommades à appliquer avant les bains de mer qui neutralisent la piqûre. Plus aucune excuse pour affirmer que vos vacances ont été gâchées par les méduses !

A LIRE  Santé. La leishmaniose, une maladie parasitaire du chien

Source link

Votre chien ressent votre détresse et veut vous aider !

0
chien empathie

 

Des recherches antérieures ont montré que lorsque les humains pleurent, leurs chiens ressentent la même détresse. Aujourd’hui, une nouvelle étude conclut que les chiens non seulement ressentent votre détresse, mais essaient aussi de faire quelque chose pour aider.

Les résultats, publiés cette semaine dans la revue Learning and Behaviour, devraient « parler » à beaucoup de propriétaires de chiens. Pour cette étude, les chercheurs ont analysé les comportements de 34 chiens de diverses races et tailles, accompagnés de leurs propriétaires.

Ces derniers ont été invités à s’asseoir derrière une porte vitrée, derrière laquelle les chiens pouvaient les voir et les entendre. On a ensuite demandé à la moitié des propriétaires d’appeler à l’aide, en simulant une situation de détresse toutes les 15 secondes. D’autre part, l’autre moitié se contentait de chantonner d’une voix joyeuse. Les chercheurs ont alors filmé la façon dont les chiens se comportaient en fonction des deux scénarios, et mesuré leurs fréquences cardiaques.

Les chiens pouvaient rejoindre leurs propriétaires : la porte étant fermée par trois petits aimants, il suffisait donc pour l’ouvrir que les chiens la touchent légèrement, avec leurs pattes ou leur museau. Les chercheurs ont constaté que ceux-ci n’ouvraient pas la porte plus souvent lorsque leurs propriétaires pleuraient que lorsqu’ils chantonnaient. « Les chiens veulent être avec leurs propriétaires », quoi qu’il arrive, explique Julia Meyers-Manor, professeure adjointe de psychologie et co-auteure de l’étude. En revanche, les chiens qui ont ouvert la porte l’ont fait environ 40 secondes plus vite lorsque leurs propriétaires pleuraient.

En outre, en comparant les comportements des chiens qui réagissaient aux pleurs de leurs propriétaires, les chercheurs ont constaté que ceux qui poussaient la porte montraient moins de stress que ceux qui ne la franchissaient pas. « Il semble que les chiens [qui n’ont pas franchi la porte] soient de plus en plus stressés par les pleurs, ils deviennent alors paralysés et ne peuvent rien faire », poursuit la chercheuse, qui note au passage que certains chiens sont tout de même restés indifférents aux cris de leurs propriétaires.

Les chercheurs ont également constaté une certaine variabilité dans la fréquence cardiaque des chiens stressés, mais ces données sont difficiles à interpréter, « car vous avez généralement besoin de 2 minutes de données pour avoir une bonne lecture », poursuit la chercheuse. Dans certains cas, les chercheurs n’ont attendu qu’une vingtaine de secondes avant que les chiens n’ouvrent la porte. Une autre limite de l’étude pourrait être les capacités variables des humains -qui seraient alors mauvais acteurs –  à simuler une situation de détresse.

A VOIR / « Mon chat, mon chien va partir » du Dr Frantz Cappé : un livre pour aider à faire son deuil – Conso

Source

 

Source link

7 conseils pour que votre chat apprenne à faire ses besoins dans la litière

1
litiere-chaton

L’arrivée d’un chaton dans un foyer est un grand moment. Tout le monde câline le nouveau venu et s’amuse avec. La contrepartie est moins agréable, il faut lui apprendre à faire ses besoins dans la litière. Voici nos conseils pour un apprentissage réussi !

1. Choisissez une litière ouverte

Un bac à litière ouvert permet à votre chat de pouvoir observer ce qu’il se passe autour de lui pendant qu’il fait ses besoins. Paradoxalement, un bac fermé ne le permettra pas et le chat risque de se sentir moins en sécurité à cause du manque de contrôle visuel de son environnement. Achetez donc plutôt un bac ouvert. Tant pis pour les mauvaises odeurs…

2. Respectez l’intimité du chaton

Un chat a besoin d’intimité pour faire ses besoins. Le bac à litière doit être placé dans un endroit calme de la maison pour garantir la tranquillité du matou lorsqu’il fait ou va faire ses besoins. Un chat stressé par des bruits ou des mouvements sur le chemin de sa litière a de fortes chances de faire ses besoins dans un lieu imprévu et inadapté.

3. Éloignez la litière de ses gamelles

Bien que cela soit parfois plus simple de mettre toutes les affaires du chat au même endroit, les gamelles ne doivent pas se trouver au même endroit que la litière. Le chat n’apprécie pas de devoir manger et boire à côté de ses besoins et vice versa.

4. Une litière par chat

Si vous avez plusieurs chats à la maison, vous devez disposer de plusieurs bacs à litière car les chats n’aiment pas partager leur litière avec d’autres !

5. Utilisez de la javel

Pour inciter votre chat à faire ses besoins dans la litière, vous pouvez y déposer quelques gouttes de javel. Si votre chat a déjà fait une fois ses besoins en dehors de la litière, vous pouvez aussi imbiber un morceau de mouchoir de son urine et le placer dans sa litière.

6. Réagissez vite

Au début, vous devez bien observer votre chat. Si vous le voyez gratter le sol ou uriner en dehors de sa litière, vous devez le placer immédiatement dans son bac. Il suffira de quelques jours pour que votre chaton comprenne les bonnes manières !

7. Nettoyez son bac régulièrement

La propreté de la litière est à vérifier correctement. Le chat est un animal propre, qui se servira de son bac s’il est suffisamment entretenu. Pour cela, vous devez veiller à nettoyer le bac à deux reprises par semaine minimum.

 

A LIRE : Quelle est la différence entre l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats ?

Macao. Le gouvernement adopte les 500 lévriers d’un cynodrome interdit

0
macao-levriers

 

500 lévriers ont été pris en charge par les autorités de Macao après la fermeture d’un cynodrome.

Les autorités de la capitale chinoise du jeu Macao ont pris en charge plus de 500 lévriers de course abandonnés par l’exploitant d’un cynodrome fermé après des accusations de mauvais traitements des animaux.

Le Canidrome Club, propriété d’Angela Leong, une des femmes les plus puissantes de la région autonome du sud de la Chine, était jusqu’à sa fermeture la seule piste de courses de chiens autorisée en Asie. Remontant à 1931, cet établissement était depuis longtemps la cible de critiques des groupes de défense des animaux, qui affirmaient que les lévriers étaient traités avec cruauté et parfois mis à mort après une série de défaites. Mais la fermeture de la piste avait suscité des craintes sur le sort des chiens.

La décision du gouvernement du « Las Vegas asiatique » intervient après une longue querelle entre les militants et la milliardaire Angela Leong, députée de Macao et quatrième épouse du magnat du jeu, Stanley Ho, qui a nié les accusations de mauvais traitement. Le gouvernement de Macao a déclaré samedi 21 juillet dans un communiqué que les 533 lévriers étaient dans un « état de santé normal ». Ils sont pris en charge par des spécialistes gouvernementaux et des bénévoles de groupes de défense des animaux, dont Anima, une organisation de Macao qui avait demandé qu’on mette un terme aux courses de chiens.

La semaine dernière, le gouvernement avait accusé l’entreprise Yat Yuen d’Angela Leong d’avoir pris du retard pour trouver un accueil aux chiens et l’a menacée de sanctions en vertu de la loi de protection des animaux. Sollicitée pour réagir, la société Yat Yuen n’a pas répondu. Selon Anima, quelque 70 chiens sont morts ou ont été tués en 2016 en raison de blessures, de maladies ou de sous-performance, a rapporté le South China Morning Post.

A LIRE : Pourquoi les chiens comprennent si bien les humains
Source link

VIDEO. Des chaussures en peau de poisson ? Oui, c’est possible.

0

Dans la ville kenyanne de Kisumu, au bord du lac Victoria, une tannerie qui a été créée en 2012 a pour principal objectif de lutter contre le gaspillage.

« À Kisumu, nous avons plusieurs usines de filetage de poisson. Elles produisent près de 150 000 tonnes de déchets de poissons. 80 % de ces déchets est de la peau de poisson« , explique Newton Owino, tanneur.

Les fameuses peaux sont ainsi récupérées à vélo, puis recyclées en portefeuilles, chaussures, vestes…

Pour fabriquer ce cuir, il faut d’abord retirer les écailles, puis faire sécher les peaux et les tanner dans un tambour spécial. Ici, c’est un liquide à base de fruits locaux qui vient remplacer les produits chimiques. À la sortie : une matière moins odorante, plus douce et plus sombre. Le rendu final ressemble à du cuir de crocodile mais en beaucoup moins cher. « Si nous avons du poisson, pourquoi ne pourrions nous pas être fiers de notre poisson, l’utiliser plus économiquement et être fiers de ça« , estime un client.

Prochaine étape pour le tanneur : ouvrir une école afin d’encourager le développement de ce cuir.

 

Source link

Cloné 49 fois, un chihuahua devient le chien le plus cloné du monde

0
Miracle Milly est un chien qui est entré dans le Guinness des records pour sa petite taille. Des scientifiques, en cherchant les causes de sa petite taille, viennent de cloner la chienne pour la 49ème fois, un record.

Miracle Milly est un chihuahua femelle âgé de 7 ans. A sa naissance en 2011, elle était si petite que personne ne pouvait être sûr qu’elle allait survivre. Mais une éleveuse de chihuahua, Vanesa Semler, a nourri la petite boule de poils toutes les deux heures avec un compte-gouttes. Contre toute attente, la petite Milly s’est battue pour continuer à vivre.

 

Aujourd’hui, la chienne mesure moins de 10 cm et pèse 450 grammes. Grâce à sa petite taille, elle a reçu en 2012 le titre de chien le plus petit du monde dans le Guinness World Records. Des chercheurs coréens, intrigués par le cas de Milly, ont voulu comprendre ce qui a bien pu être la cause d’une si petite taille. Pour ce faire, ces chercheurs travaillant au laboratoire Soaam Biotech Research Foundation ont décidé de la cloner.

Cloné 49 fois, un chihuahua devient le chien le plus cloné du monde 1

C’est en août 2017 qu’est née la première portée de clones de la chienne, soit 12 chiots qui ont été vivre au sein de la famille Semler, avec Milly. A l’heure actuelle, on compte 49 clones de la petite chienne. Cela fait désormais de ce chihuahua le chien le plus cloné au monde, d’après le Guinness World Records.

 

A LIRE : Cas de brucellose chez un chien aux Pays-Bas

Source link

Bruxelles interdit les expériences sur les chiens, les chats et les primates d’ici 2020

0
experimentation-animale

 

« Après ma note approuvée par le gouvernement et des avis émis par quatre conseils d’experts, dont le conseil bruxellois du bien-être animal, je suis confortée dans l’idée qu’il faut tendre vers une diminution progressive du nombre d’expérimentations animales. C’est d’ailleurs l’un de nos engagements importants sur cette législature. La Région bruxelloise joue véritablement un rôle moteur en la matière », explique la Secrétaire d’État bruxelloise en charge du Bien-être animal Bianca Debaets.

Pour la recherche appliquée (analyse du développement de certaines maladies), qui représente environ 11% des tests, il a été déterminé qu’une réduction de 20% du nombre d’expérimentations animales doit être atteinte. En ce qui concerne les tests de sécurité et de formation (16% du total des tests effectués), ils ne seront plus autorisés dès le 1er janvier 2025, sauf si aucune alternative n’existe et que la recherche en question s’avère absolument nécessaire. Pour ces exceptions, un accord du gouvernement bruxellois sera, au cas par cas, également nécessaire.

A LIRE : Dans une nouvelle vidéo choc, l’association L214 demande l’interdiction de tout élevage de poules pondeuses en batterie

Source link

Frelon asiatique : pour la première fois en France des pièges efficaces

0

 

Depuis qu’il a débarqué en France par bateau un jour de 2004 avec des bambous importés, le frelon asiatique ne cesse de nuire et proliférer. Sa première cible, les abeilles qu’il dévore sans états d’âme. Mais il peut aussi s’attaquer à l’homme et sa piqûre peut devenir mortelle. Un vrai casse-tête sanitaire. Heureusement depuis quelques mois des solutions efficaces sont testées.

Il tue une abeille par minute

Il ne mesure que 3 centimètres et pourtant il rend fous les apiculteurs de nos régions. Le frelon asiatique s’attaque en priorité aux abeilles, son met de prédilection, et peut décimer des ruches entières. Contrairement au frelon européen il possède un corps plus sombre, ses pattes sont jaunes et son abdomen est cerné d’un anneau orangé.

Un frelon asiatique sur une ruche. / © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Frelon asiatique : pour la première fois en France des pièges efficaces 2Après avoir arraché les pattes et les ailes, il broie le thorax de sa victime pour en faire une boulette très nutritive et riche en protéines pour nourrir ses propres larves. Depuis son arrivée il progresse sur le territoire à hauteur de 100 km par an et aucune région ne lui échappe. Selon l’Inventaire national du patrimoine naturel, le frelon asiatique est bel et bien présent partout en France. Vous pouvez d’ailleurs suivre précisément son évolution sur le territoire français sur une carte mise à disposition par l’INPN
 

La destruction des nids est controversée car les produits utilisés ont parfois un impact direct sur la biodiversité. Certains pensent que ces produits sont plus néfastes pour les abeilles que ne l’est le frelon asiatique. Et jusqu’à présent aucun piège naturel n’avait obtenu de résultats satisfaisants.
 

Les pompiers participent activement à la lutte contre le frelon asiatique. Dans l’Oise ils utilisent même le fusil ball pour venir à bout de ce nuisible. « Chaque nid fait l’objet d’une trentaine de tirs. Le résultat est presque instantané, mais il faut environ 72h pour être certain du résultat final, par sécurité », précise le SDIS 60. 

 

Des pièges qui préservent la biodiversité

Depuis peu deux inventeurs, dont un récompensé par le concours Lépine, ont mis au point des pièges qui sélectionnent leurs proies.  Denis Jaffré, apiculteur, a pendant 6 ans vu ses ruches décimées par les frelons asiatiques. Le principe ?  « Il s’agit d’un dispositif filtrant qui interdit l’entrée du frelon européen, retient le frelon asiatique et qui permet la sortie des autres insectes comme les abeilles et les guêpes », explique son inventeur. 

Un piège à frelons primé au concours Lépine

Jean Pierre Thomain, un apiculteur amateur a lui aussi inventé un système. Il a déjà piégé des centaines d’individus : « Je piège 90 ou 95% de frelons asiatiques et j’ai très peu de frelons européens », explique-t-il. Une association de la région a senti le potentiel commercial derrière son invention : une production à plus grande échelle est à l’étude.

Il s’attaque aussi à l’homme

« A 5 minutes près j’étais morte », explique  Jeannette Chalier victime d’une attaque,  dans son jardin en Picardie,  d’une quinzaine de frelons asiatiques. Un vrai traumatisme :  « L’un d’eux s’est littéralement jeté sur moi, c’était vraiment comme un kamikaze et il m’a piqué sur le bras ». Heureusement Jeannette a eu le bon réflexe : elle a tout de suite appelé les pompiers. C’est la seule chose à faire dans ces cas-là. Comme le dit le pompier qui l’a secourue,  « oubliez les remèdes de grand-mère, gardez votre calme et appelez les secours ». Il faut savoir qu’à la différence d’une guêpe qui perd son dard à la première attaque, le frelon asiatique peut piquer, et piquer encore tout en injectant son venin. Un acharné qui peut causer un choc anaphylactique.  Cette réaction allergique qui peut mettre notre vie en danger.
 Le 6 septembre 2017, c’est une dizaine d’adolescents du collège André-Malraux, à Amboise (Indre-et-Loire), qui a été piquée par des frelons asiatiques. Ils se trouvaient en récréation au moment de l’attaque. Hospitalisés rapidement, tout s’est heureusement bien terminé pour eux. 
 
Quelques jours plus tôt, le 3 septembre 2017, sur la commune de Crozon-sur-Vauvre, un groupe de randonneurs a été assailli par une avalanche de piqûres venimeuses. Déboussolées, acculées, prises au piège ils ont eu le réflexe d’appeler les secours.
 

Des règles à respecter 

Dans la majorité des cas, les nids sont en hauteur. Il ne faut surtout essayer de les déloger soi-même. Il faut prévenir les pompiers qui sont formés à ce genre d’intervention. Pour les nids qui ne sont pas en hauteur, il ne faut pas s’en approcher : les frelons peuvent répondre violemment pour le défendre. La zone critique est d’une quinzaine de mètres autour du nid. Lors de leurs interventions, les pompiers mettent en place des périmètres de sécurité de 50 mètres.

Source link

Pourquoi les chats dorment-ils tout le temps ?

4
chat-qui-dort

Les chats sont connus pour leur grande capacité à… dormir ! Tous ceux qui ont un chat le savent, les félins peuvent parfois être de véritables loirs. Ils passent la majorité de leur journée à roupiller puis se lèvent à peine quelques heures pour manger et jouer, sans oublier les câlins ! Mais la vraie question est : pourquoi tant de fatigue ? Sont-ils si épuisés de ne rien faire ?

Les chats dorment entre 15 et 20 heures par jour

C’est un fait, les chats dorment beaucoup, voire même trop. La preuve, ils somnolent entre 15h et 20h par jour ! Mais dès que la nuit tombe, ils s’éveillent et ce jusqu’à l’aube. Un peu comme des vampires, en fait.

Trois raisons peuvent expliquer cette incroyable faculté à dormir autant :

  • L’ennui : pour combler l’ennui, le chat dort. Tentez d’occuper votre félin toute la journée et vous verrez qu’il ne pensera pas un seul instant à dormir.
  • La chaleur : dormir permet au chat de maintenir sa chaleur corporelle à un niveau élevé. Plus il fait froid, plus il dort !
  • L’énergie : dans la nature, le chat avait besoin de dormir pour conserver son énergie pour ses parties de chasse épuisantes qui avaient lieu la nuit. Désormais domestiqué, il a conservé ce comportement de ses ancêtres.

 

A LIRE : 5 astuces pour inciter votre chat à utiliser son griffoir

 

Pourquoi les chiens comprennent si bien les humains

0

 

Les chiens reconnaissent les intonations et le sens des mots, ressentent les émotions des humains selon l’expression de leur visage et communiquent eux-mêmes en changeant de physionomie. Pourquoi les chiens aiment-ils leur maître et pourquoi leurs ancêtres se sont-ils laissé domestiquer?

En février 2015, les chercheurs qui observaient en Éthiopie les relations entre les géladas (primates de la famille des cercopithécidés) et les loups d’Éthiopie (encore appelés loups d’Abyssinie) ont émis l’idée que l’initiative de vivre ensemble pouvait avoir été prise non pas par l’homme, mais par l’ancêtre des chiens contemporains.

Le décryptage du génome de quelques races de loups et de chiens confirme cette hypothèse. Le plus grand ami de l’homme a été domestiqué il y a environ 18.000 ans — bien avant l’apparition de l’agriculture — et très probablement, le chien a été domestiqué de son plein gré. Les chercheurs supposent que les espèces les moins agressives de loups ont commencé à suivre les chasseurs-cueilleurs, puis se sont joints progressivement aux communautés humaines.

Contrairement à leurs ancêtres, les chiens domestiques contemporains n’apprécient pas l’homme pour la nourriture gratuite que ces derniers leur fournissent: c’est l’attention et les émotions positives qui leur importent, affirme le neurobiologiste américain de l’université Emory (USA) Gregory Berns dans son livre Comment les chiens nous aiment (How Dogs Love Us). Il s’agit donc avant tout d’un attachement émotionnel.

[themoneytizer id= »17812-1″]

 

Un petit cerveau avec beaucoup de neurones

Le cortex cérébral des chiens est plus développé que chez les chats, les hyènes ou les lions. Le golden retriever possède ainsi près de 530 millions de neurones corticaux (rattachés au cortex des grands hémisphères du cerveau), soit deux fois plus que chez l’ours brun dont le cerveau est pourtant trois fois plus volumineux. Par le passé, un cerveau aussi développé faisait des chiens sauvages des prédateurs efficaces, et aujourd’hui il permet à leurs descendants domestiqués d’obéir à des ordres complexes et de comprendre près de 200 mots.

Le cerveau du chien traite la parole de la même manière que l’homme: la signification des mots est comprise indépendamment de l’intonation. Les neurophysiologistes de l’université de Budapest ont passé des enregistrements de la voix d’une dresseuse à 13 chiens: soit de brèves phrases sensées, soit un ensemble de mots décousu.

Le scan du cerveau des chiens testés a montré que l’hémisphère gauche responsable de la compréhension des mots s’activait seulement quand ils entendaient un discours sensé. L’activité de la région auditive droite du cerveau augmentait si les phrases étaient prononcées avec une intonation d’approbation — indépendamment de leur sens. De plus, les scientifiques ont découvert que les louanges suscitaient toujours une réaction dans le centre du plaisir du cerveau canin.

Les amis de l’homme, empathiques et attentifs

«En interagissant avec l’homme les chiens utilisent tous leurs sens — auditifs, visuels, olfactifs et tactiles. Évidemment, les changements de physionomie, non seulement du visage, mais également du corps, jouent un rôle immense — c’est ce qu’on appelle la motilité», explique Anna Choubkina du laboratoire de comportement et d’écologie comportementale des mammifères à l’Institut Severtsov des problèmes écologiques et évolutionnels.

Ainsi, les chiens savent reconnaître l’humeur de l’homme en fonction de l’expression de son visage — du maître, mais aussi de ceux qu’ils voient pour la première fois. Les chercheurs supposent que ces animaux associent également le sourire aux émotions positives, et le froncement des sourcils aux émotions négatives.

Cela est possible avant tout parce que les chiens utilisent eux-mêmes les changements de physionomie en communiquant avec d’autres chiens et leur maître. Les chiens ont hérité de cette aptitude de leurs ancêtres les loups, considérés comme des animaux sociables. Dans son livre Les Envahisseurs (The Invaders), l’anthropologue Pat Shipman de l’université de Pennsylvanie écrit que c’est grâce à la domestication du loup et à sa transformation en chien que l’homme de Cro-Magnon a obtenu un avantage sur l’homme de Neandertal qui n’avait pas de tels assistants.

[themoneytizer id= »17812-28″]

 

D’après Anna Choubkina, même si cette théorie s’avérait fausse, le rôle du chien dans l’«humanisation de l’homme» est incontestable — la nécessité et la capacité de s’entendre et de comprendre le représentant d’une autre espèce étaient accessibles uniquement aux chiens et aux hommes primitifs particulièrement doués. Ils ont appris à communiquer et à interagir, ce qui a assuré des avantages évolutifs.

«L’empathie — la capacité de comprendre les sentiments et les désirs d’un autre être — est très importante pour les chiens. L’empathie, qui modère les sentiments agressifs, se trouve à la base du comportement des animaux sociables, y compris avec l’homme — notamment dans le jeu. Il y a une synchronisation (adaptation réciproque) exprimée aussi bien par les expressions faciales que par la motilité», explique le scientifique.

Quand le chien est plus proche que l’homme

Selon les chercheurs de l’université de Princeton, le secret de l’amitié et de la communicabilité des chiens réside dans deux gènes: GTF21 et GTF21RD1. Chez l’homme, les variations de ces gènes sont associées au syndrome de Williams. Les gens atteints de cette maladie souffrent d’un handicap mental, mais se distinguent pas leur gentillesse, leur obéissance et leur crédulité.

Les scientifiques supposent que cette mutation est apparue dans un groupe réduit de loups ancestraux à l’aube de la domestication du chien. Plus amicaux, moins dangereux, ils ont été domestiqués par l’homme.

«L’idée de certains «gènes de domestication» est en contradiction avec les résultats de l’un des plus grands projets scientifiques du XXe siècle, qui a demandé des années de travail à Dmitri Beliaev, ses collaborateurs et ceux qui l’ont suivi sur la domestication des renards et d’autres animaux. Ils ont déterminé que lors de la domestication se déroulait une restructuration locale de tout le génome, et que le lien «un gène — un critère» était pratiquement toujours une abstraction. Il ne fonctionne pas pour la plupart des critères des animaux évolués. Pourquoi? Car nous ne sommes pas la somme de nos gènes, mais le résultat de l’interaction d’une multitude de gènes et de protéines dans le processus d’ontogénèse (développement individuel) dans des conditions uniques pour lui. De plus, la même parcelle d’ADN remplit différentes fonctions chez les représentants de différentes espèces et classes — des êtres qui se trouvent à différents niveaux d’évolution. C’est pourquoi les analogies directes sont inadmissibles», précise Anna Choubkina.

D’autant que les chiens affichent de bons résultats aux tests de capacités intellectuelles. Stanley Coren, professeur de psychologie à l’université de la Colombie-Britannique (Canada), a indiqué que les chiens avaient l’intellect d’un enfant de deux ans et étaient incroyablement loyaux à leur maître. Et ils répondent par la réciprocité. Selon une récente étude de l’université Northeastern à Boston, dans certaines situations les gens compatissent davantage aux chiens qu’à leurs semblables.

 

A LIRE / https://frenchpetslovers.com/pourquoi-pas-pratiquer-ces-sports-avec-votre-chien/

Source link

Quelle est la différence entre l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats ?

0

Vous les voyez partout, mais vous ne savez pas à quoi elles servent ? Pire, vous ne savez pas comment les différencier ? Pas de panique, on vous explique enfin ce que sont l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats, ainsi que leurs différences !

L’herbe à chat

Les chats sont connus pour être des animaux très propres. Et pour cause, ils passent une grande partie de leur temps à faire leur toilette. Or, lorsqu’ils se lèchent, ils ingèrent une plus ou moins grande quantité de poils morts. Ces poils forment ensuite des boules de poils dans leur estomac.

Si elles ne sont pas régurgitées, ces boules de poils peuvent représenter un grand danger pour la santé des chats, car elles peuvent obstruer leur appareil digestif. C’est pour cette raison que les chats ayant accès à un jardin mangent parfois de l’herbe, car cela les aide à vomir ces boules de poils et donc à se purger. Ainsi, pour aider nos petits félins vivant en appartement à expulser eux aussi les boules de poils contenues dans leur estomac, il est nécessaire de leur proposer de l’herbe à chat.

Produits pour lutter contre les boules de poils 

  • catmalt-anti-boules-de-poils

L’herbe à chat correspond à de jeunes pousses de blé, d’avoine, d’orge ou encore de seigle. Elle permet de satisfaire les besoins en végétaux du chat mais aussi et surtout de favoriser sa digestion. Vendue dans le commerce, vous pouvez également la faire pousser vous-même dans votre appartement ou votre jardin. Cela évitera également à votre chat de mâchouiller vos plantes, qui peuvent être toxiques pour lui.

Quelle est la différence entre l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats ? 3L’herbe-aux-chats

L’herbe-aux-chats qualifie en réalité de nombreuses plantes ayant un effet attractif et euphorisant sur les chats. La plus connue est la cataire, une plante appartenant à la famille de la menthe et dont l’odeur provoque chez le chat des hallucinations, comme le ferait la marijuana ou le LSD chez l’Homme. Une vraie drogue, en quelque sorte !

Ainsi, si votre chat vient à renifler de la cataire (attention, cette plante ne se mange pas !), il se mettra à adopter un comportement étrange. Il pourra se lécher frénétiquement, secouer la tête dans tous les sens, faire des bonds et se rouler ou se frotter à la plante durant de longues minutes. Bref, devenir tout foufou ! Mais rassurez-vous, la cataire n’est pas nocive pour votre chat, le seul risque à lui en donner trop souvent est d’en faire disparaître les effets.

Quelle est la différence entre l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats ? 4Cette plante est particulièrement utile pour stimuler votre chat ou pour lui donner envie de s’intéresser à un objet en particulier. Par exemple, si votre matou n’a de cesse de faire ses griffes sur votre canapé alors que vous lui avez acheté un griffoir, pulvérisez un peu de cataire sur le griffoir et votre chat sera irrésistiblement attiré par ce dernier. Vous pouvez également mettre un peu de cataire déshydratée à l’intérieur d’un jouet afin de convaincre votre chat de jouer avec.

Santé. La leishmaniose, une maladie parasitaire du chien

0

 

Vous partez avec votre chien dans le Sud ? Prenez vos précautions : transmise par un petit insecte ailé semblable à un moustique, la leishmaniose y est en expansion.

Qu’est-ce que la leishmaniose ?

«C’est une maladie infectieuse mortelle », expliquele professeur Jacques Guillot, responsable du service de parasitologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort. Elle provoque des lésions cutanées et peut atteindre des organes vitaux chez les chiens, particulièrement sensibles à cette maladie.

Comment se transmet-elle ?

Par simple piqûre de phlébotome, « un petit insecte comparable à un moustique qui se nourrit du sang de ses hôtes. Tout phlébotome porteur de leishmanies (c’est-à-dire ayant piqué un animal infecté) est susceptible de contaminer le prochain animal qu’il piquera.» Actif la nuit, il véhicule des parasites, les leishmanies, responsable de la leishmaniose.

Quelles sont les zones à risque ?

On estime à 2,5 millions le nombre de chiens contaminés en Europe. Principalement en Europe du Sud. Dans les foyers historiques de la leishmaniose en France (Corse, PACA, Cévennes), une majorité de chiens est porteuse du parasite. «Tous les chiens ne développent pas la maladie, mais les porteurs sains restent des sources de contamination et l’on assiste à une extension de la zone à risque vers le Nord, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.»

Existe-t-il un traitement ?

Pas exactement. Néanmoins si les traitements actuels ne guérissent pas, ils permettent de faire disparaître les manifestations de la maladie. Ce sont des traitements lourds et à vie.

Comment se prémunir ?

«La priorité est d’éviter la piqûre, en appliquant régulièrement sur son animal des produits antiparasitaires (spray, pipette, collier)», précise Jacques Guillot. Produits qui permettront de protéger votre animal contre d’autres maladies également très présentes dans le sud dont la dirofilariose (transmise par les moustiques) et l’ehrlichiose (véhiculées par les tiques).

SCALIBOR COLLIER: collier préventif pour la leishmaniose 

Disponible sur ce site 

Santé. La leishmaniose, une maladie parasitaire du chien 5Autre axe de prévention concernant la leishmaniose : la vaccination. Deux vaccins sont disponibles, dont un, sorti il y a peu (le Letifend®), efficace dès un mois après vaccination. Un vaccin qui divise par dix le risque de développer la leishmaniose. Mais qui n’élimine pas le parasite.

Raison supplémentaire de rester vigilant : la leishmaniose est transmissible à l’homme. «Non par contact avec un chien porteur mais par piqûre d’un phlébotome porteur», précise Jacques Guillot.

En France métropolitaine, les cas locaux de leishmaniose humain restent rares. Ils concernent principalement des enfants et des personnes affligées d’une faiblesse immunitaire.

Source link

Le rêve américain des chiens de Tchernobyl

0

 

Des aboiements et glapissements rompent le calme qui règne autour de Tchernobyl: dans la zone irradiée par le pire accident nucléaire de l’Histoire, des chiens errants se préparent à une nouvelle vie aux Etats-Unis.

Il y a trente ans, le long immeuble d’où viennent ces sons servait de « centre de désinfection » pour les employés de la centrale, qui s’y changeaient après leur travail et s’y soumettaient à un traitement sanitaire.

Aujourd’hui, c’est devenu un hôpital pour les chiens errants dont regorge la zone d’exclusion entourant la centrale accidentée dans un rayon de 30 kilomètres, quasi inhabitée depuis le drame survenu en 1986.

Un projet d’adoption de ces animaux a été lancé par la fondation américaine Clean Cultures Fund (CFF). Son cofondateur Lucas Hixson, venu pour la première fois à Tchernobyl en 2013 en tant que spécialiste de la radiation, a été surpris du nombre de chiens dans la zone et a fini par en adopter un l’an dernier.

Le nom de son chouchou est « Dva » (deux en ukrainien), référence au fait qu’il s’agit du deuxième chien de Tchernobyl à être adopté. Mais les volontaires du CFF espèrent que 200 autres connaîtront un destin similaire au cours des deux prochaines années

Le réacteur numéro 4 de la centrale soviétique de Tchernobyl, située à une centaine de kilomètres au nord de Kiev, a explosé en avril 1986. Cet accident a contaminé, selon certaines estimations, jusqu’aux trois quarts de l’Europe, mais surtout l’Ukraine, la Russie et le Bélarus, alors républiques soviétiques.

Les autorités ont dû évacuer des centaines de milliers de personnes dans un rayon de 30 km autour de la centrale, un vaste territoire où il est toujours interdit d’habiter de façon permanente.

Décontamination

Mais cette interdiction est bravée par un millier de chiens, selon les estimations du CFF.

Ce sont les descendants d’animaux domestiques abandonnés par leurs propriétaires lorsqu’ils ont fui la région après la catastrophe de Tchernobyl.

Ils vivent aux côtés de plusieurs milliers d’ouvriers chargés de s’occuper de l’entretien de la centrale fermée depuis 2000 et de divers travaux dans la zone d’exclusion.

Les chiens ne peuvent pas lire les panneaux de mise en garde contre les radiations

« Une des premières choses que l’on remarque lorsqu’on se rend à la centrale, ce sont justement les chiens« , souligne M. Hixson. « Les chiens ne peuvent pas lire les panneaux de mise en garde contre les radiations. Ils vont où ils veulent« .

L’un a même réussi cette année à grimper au sommet de la chape d’acier recouvrant les restes du réacteur accidenté, à une centaine de mètres de hauteur… et trois ouvriers ont alors escaladé cette structure pour sauver le malheureux.

La fondation CFF a recherché des familles américaines pour 200 chiens âgés d’un an au maximum. Elle a reçu quelque 300 réponses en très peu de temps. Les candidats à l’adoption d’un chien doivent remplir un formulaire en ligne puis passer une série d’entretiens et une inspection à domicile par des représentants du CFF aux Etats-Unis.

Quant aux chiens adultes, pour lesquels un déménagement serait beaucoup plus stressant, le CFF prévoit d’en stériliser et soigner 600 d’ici deux ans.

Aujourd’hui, quinze chiots sont internés à l’hôpital de Tchernobyl pour y passer des examens médicaux et pour que soit vérifié leur taux de radioactivité. S’il est trop élevé -ce qui n’est jamais arrivé pour un chiot-, une procédure de décontamination est prévue: les volontaires lavent l’animal, le traitent avec des désinfectants spéciaux, voire même lui rasent le poil.

« Quand le chien termine ce traitement, il est aussi propre que n’importe quel autre« , assure M. Hixson.

Radiations, hiver et loups

Les chiots seront ensuite transférés dans un refuge à Slavoutitch, petite ville située à une cinquantaine de kilomètres de la centrale, pour y être soignés pendant quatre à six semaines avant de s’envoler pour les Etats-Unis.

« Celui-là est déjà presque un citoyen américain« , plaisante Natalia Melnytchouk, dresseuse de chiens dans ce refuge, en désignant un petit chien blanc et noir qui n’attend que d’avoir ses papiers pour rejoindre Chicago.

Les radiations et les loups: une espérance de vie de 5 ans 

Dans le refuge, les animaux reçoivent des massages et se font toiletter. « Ce sont probablement les chiens les plus gâtés d’Ukraine« , sourit M. Hixson.

Les chiens errants que l’on croise partout à Tchernobyl -des postes de contrôle aux casernes de pompiers- semblent habitués à leur vie sauvage mais leur quotidien est plein de dangers, observe Nadia Apolonova, la représentante du CFF en Ukraine. Selon elle, leur espérance de vie ne dépasse pas cinq ans.

Hormis les radiations, dont l’impact reste difficile à évaluer, les chiens souffrent des hivers durs, de maladies et… des loups qui errent dans la zone d’exclusion devenue une gigantesque réserve biologique.

Ces prédateurs sont responsables d’un tiers des décès de chiens de Tchernobyl au cours des cinq dernières années, souligne Mme Apolonova.

Malgré la radioactivité dans la zone, les chiens de Tchernobyl n’ont rien des créatures difformes que certains pourraient imaginer. Lucas Hixson sourit: « Ce sont les chiens les plus sains et les plus intelligents que j’aie jamais vus« .

A LIRE Les raisons qui expliquent pourquoi votre chien creuse des trous

Source link