Ils rêvent de gallinacés en plein air. L’association L214, qui milite pour le bien-être animal et l’abolition de la consommation de viande, demande au gouvernement d’interdire tout élevage de poules pondeuses en batterie d’ici 2025, dans un communiqué publié lundi 11 décembre. Pour appuyer sa demande, l’association publie une nouvelle vidéo, présentée par l’animateur Stéphane Bern, pointant un élevage industriel dans les Côtes-d’Armor. On y voit des cages entassées et des poules parfois déplumées, chétives, qui se piétinent par manque de place. La vidéo montre également de nombreux cadavres en décomposition.

L’association a indiqué son intention de déposer une “plainte pour mauvais traitements” auprès du tribunal de grande instance du département des Côtes-d’Armor, et d’introduire “un recours en responsabilité contre l’Etat pour faute du fait de son inaction et de sa tolérance aux manquements” dont s’est rendu coupable, selon elle, le propriétaire de l’élevage. Plus largement, L214 réclame un geste fort de l’exécutif. “Pour encourager le gouvernement à prendre la décision d’interdire l’élevage en cage des poules pondeuses pour des raisons éthiques, nous lançons (…) un site avec une pétition adressée au président Emmanuel Macron”, révèle l’association. L214 rappelle qu’Emmanuel Macron avait pris l’engagement, pendant la campagne présidentielle, “que les œufs vendus aux consommateurs ne seraient issus que d’élevages en plein air d’ici 2022”.

Source link