Le gouvernement se donne sept ans pour démanteler ses 200 à 250 fermes de visons et de renards.

La Norvège s’engage pour le bien-être animal. L’exécutif a annoncé, dimanche 14 janvier, que les élevages d’animaux à fourrure seraient démantelés de manière contrôlée d’ici 2025, rapporte Le Monde. Cette annonce a été faite alors que le gouvernement minoritaire de droite a ouvert ses portes à un petit parti de centre droit, se dotant ainsi d’un programme plus “vert”.

La Norvège compte entre 200 et 250 élevages, qui exploitent 610 000 visons et 150 000 renards pour leur fourrure, selon les chiffres du ministère de l’Agriculture. Cette mesure doit encore être votée par le Parlement, une fois que les compensations financières pour les fermes affectées auront été déterminées. Selon Le Monde, sept des neuf formations politiques du pays se sont déjà prononcées en faveur de l’interdiction de la production de fourrure.

D’autres pays européens, comme le Royaume-Uni, l’Autriche et les Pays-Bas, ont adopté des mesures similaires avant la Norvège. “C’est une grande victoire pour les animaux et ceux qui se battent pour les défendre, a réagi Siri Martinsen, vétérinaire et directrice de l’ONG de protection animale NOAH, citée par Le Monde. Le personnel politique a enfin écouté la majorité de l’opinion publique et des scientifiques, qui considèrent qu’il s’agit d’un secteur désuet et cruel.”

A lire: Une loi votée en Philadelphie, interdit de laisser son chien dehors …

Source link