assurance-sante-animale

 

Certaines interventions médicales peuvent aller de 100 à 600 euros voir plus, les analyses de plus en plus poussées,  des moyens de diagnostic de plus en plus performants permettent une meilleure prise en charge des pathologies mais peuvent vite augmenter la facture.

Comment choisir ? 

Pour faire face à ces dépenses, l’assurance est une solution mais attention à bien étudier les différents contrats, il n‘y a pas de solution universelle, chaque situation est différente et nous allons essayer de vous  donner une trame afin de choisir la formule qui vous convient.

Faut-il prendre une assurance ? Mon animal ne sort pas ?

Le chat par exemple qui ne sort pas a effectivement moins de risque d’avoir un accident ou de se bagarrer qu’un petit vagabond…néanmoins un chat de race peut être sensible à de nombreuses maladies car plus fragile ou prédisposé à certaines pathologies par rapport à un européen.

Le chien sportif est plus sujet aux traumatismes, aux corps étrangers, aux intoxications que le chien citadin qui se balade en laisse.

Y a-t-il un âge limite ou idéal ?

L’âge de souscription commence à 2 mois et avant 7 ans, au-delà la prime d’assurance sera très élevée et dissuasive la plus part du temps.

Quels sont les pièges à éviter ?

Il existe différents modes d’indemnisation : une franchise fixe par feuille de remboursement ou par maladie, déjà une première vigilance à avoir, ou un pourcentage de remboursement type 70%.

On rencontre différentes formules : essentielle, tranquillité sérénité ou encore confort premium optimale…. Elles diffèrent par les conditions de remboursement maladies, accidents, prenant en charge certains examens mais pas tous, comprenant ou non les vaccins , les antiparasitaires…

Les plafonds de remboursement peuvent varier.

Les montants des cotisations peuvent changer en fonction de l’espèce, de la race ou de la taille de l’animal et de son âge. Elles peuvent aller de 12 euros mensuel pour un chat et 17 pour un chien à 60 euros pour un dogue Allemand.

La meilleure méthode de comparaison consiste à calculer le coût sur 10 ans pour votre animal. Attention les frais liés à la reproduction volontaire, type césarienne, ne sont pas pris en compte !

En conclusion, l’assurance permet d’éviter d’être pris au dépourvu , mais l’on peut également choisir de mettre de côté tous les mois une petite cagnotte….

Attention à bien lire le contrat et n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire, qui a l’habitude des différentes mutuelles.


Source link