coup-de-chaleur-chien

Le coup de chaleur est pour eux une affection grave qui s’accompagne d’un taux de mortalité élevéLe printemps reprend définitivement ses droits et nos thermomètres s’emballent ! Le danger du coup de chaleur n’est donc pas à sous-estimer pour nos compagnons à quatre pattes, bien plus exposés que nous à ce risque fréquent. Il s’agit pour eux d’une affection grave qui s’accompagne malheureusement d’un taux de mortalité élevé.Les chiens sont particulièrement exposés à ce type d’accident. Votre chien ne possède des glandes sudoripares qu’entre les doigts, ce qui limite chez lui la capacité à la transpiration telle que nous la connaissons. Le peu de sueur que produisent ces quelques glandes ne présente qu’une faible utilité pour abaisser la température corporelle en cas d’expositions à la chaleur ou d’efforts intenses.

Le seul moyen pour le chien de réguler sa température corporelle dans ces cas précis reste donc le halètement qui, par élimination de vapeur d’eau, permet de réguler la température interne.

Le coup de chaleur fait son apparition et menace lorsque les mécanismes régulateurs de la température corporelle (le principe de thermorégulation) sont saturés.

Diverses situations peuvent conduire à cette issue et, malheureusement classiquement, le chien laissé dans un habitacle de voiture au soleil reste la situation trop souvent observée : lorsqu’un chien est laissé dans une voiture exposée au soleil, toutes vitres fermées, la température peut y atteindre, par un effet de serre des grandeurs effrayantes et insoupçonnées.

Ainsi, on considère qu’en deux heures de temps, la température dans l’habitacle d’une voiture peut atteindre les 70°C même si le véhicule est stationné dans une zone d’ombre.

Ne croyez pas qu’un simple courant d’air produit par deux fenêtres entrouvertes soit suffisant pour réduire la température dans l’habitacle de votre véhicule.

Le premier symptôme du coup de chaleur se manifeste par une augmentation de la fréquence respiratoire de votre compagnon. Ce halètement est un phénomène réflexe qui survient dès que la température corporelle augmente. La frontière entre le simple halètement et de véritables difficultés respiratoires n’est toutefois pas forcément facile à identifier… Vous aurez pour ce faire très certainement besoin de l’aide et de l’avis de votre vétérinaire qu’il ne faut pas hésiter à consulter rapidement.

On observe par ordre de gravité : une diminution du dynamisme puis un abattement qui peut être entrecoupé de phase d’agitation, enfin une prostration pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance.

La première chose à faire lorsqu’un chien est victime d’un coup de chaleur, c’est de le refroidir pour abaisser sa température corporelle et surtout provoquer une vasoconstriction périphérique (resserrement des vaisseaux sanguins périphériques). Le refroidissement doit être rapide et brutal. Il existe une confusion dans l’esprit à propos des risques d’hydrocution qui sont connus chez l’homme, lors de balnéations suite à une exposition prolongée au soleil.

Sans en décrire les mécanismes exacts, il faut préciser que lors du coup de chaleur, il n’y a aucun risque à refroidir brutalement l’animal. Il faut agir de façon rapide et efficace ! Lors d’un coup de chaleur installé, le simple fait de refroidir l’animal de façon externe ne suffit pas. Votre chien doit être rapidement conduit chez votre vétérinaire pour y être placé sous perfusion afin de contrôler son état d’hydratation. Des corticoïdes à action rapides sont utilisées à des doses très élevées par voie intraveineuse, pour lutter contre l’œdème cérébral. Le contrôle des troubles de la coagulation nécessite parfois la mise en œuvre d’une héparinothérapie, qui justifie une surveillance hématologique pendant plusieurs jours.

Les conséquences rénales de certaines formes de coup de chaleur peuvent rendre nécessaire la réalisation de dialyses qui permettent de suppléer pendant quelques jours à l’incompétence excrétoire du rein… Mais vous lui éviterez de telles issues si vous restez vigilants et prenez les précautions d’usage…

Profitez donc un maximum de ces beaux jours ensoleillés, en permettant à votre chien ou à votre chat de bénéficier d’une zone d’ombre alors que vous ferez le barbecue au jardin. Un accès continu à de l’eau fraîche complètera la zone de confort de votre compagnon à quatre pattes ! 

ASSURANCE-SANTE-ANIAMALEa lire/ Une mutuelle pour votre animal de compagnie, pour ou contre ?

Source link