INFOGRAPHIES – Les prix des chiens varient de 148 euros dans un refuge à 865 euros chez un éleveur, selon un sondage réalisé par Ipsos pour l’assureur d’animaux SantéVet.

Les Français dépensent sans compter pour leurs toutous et leurs minous. Pour rappel, 13,5 millions de chats et 7,3 millions de chiens sont présents dans les foyers français*.

Un chiffre en augmentation depuis plusieurs années. Comment les Français adoptent-ils leurs animaux? Selon un sondage publié ce mardi – réalisé par Ipsos pour le leader français de l’assurance santé animale SantéVet – 62% des propriétaires de chiens ont acheté leur fidèle compagnon, contre seulement 15% des propriétaires de chats. Pour les autres il peut s’agir d’un cadeau ou d’une adoption «par hasard» (voir infographie ci-dessous).

Les prix varient fortement selon le lieu d’achat

Les Français qui achètent leurs animaux déboursent en moyenne 619 euros pour un chien, contre 222 euros pour un chat. Mais les prix varient fortement selon le lieu d’achat. Concernant les chiens, c’est chez un éleveur que le prix moyen est le plus élevé (865 euros), suivi par l’achat dans une animalerie (753 euros), auprès d’un particulier (362 euros) et dans un refuge (148 euros).

Dans le détail, les propriétaires de chiens sont 43% à avoir trouvé leur animal de compagnie chez un éleveur – malgré le prix élevé – 35% auprès d’un particulier, 13% dans un refuge (SPA, associations) et seulement 8% dans une animalerie. «Les acheteurs ne lésinent pas sur la race qui est le principal critère de choix, devant la taille ou le sexe», précise l’étude.

Pour les chats, les prix varient également fortement selon le lieu d’achat. C’est une nouvelle fois chez un éleveur que le prix moyen est le plus élevé (753 euros), suivi par l’animalerie (500 euros), les particuliers (183 euros) et le refuge (115 euros). Les acheteurs se rendent en majorité (53%) à la SPA ou dans une association pour en trouver un. L’achat de particulier à particulier concerne un tiers des ventes (31%), devant les éleveurs (12%) ou les animaleries (4%). Les Français se tournent probablement moins vers les éleveurs car, chez le chat, c’est «l’apparence qui compte le plus» révèle ce sondage- et non la race comme chez le chien – suivie par le sexe ou l’attitude vis-à-vis des enfants.

Frais vétérinaires et assurances

Les propriétaires d’animaux doivent également faire face à d’autres dépenses. Selon l’étude d’Ipsos, les propriétaires de chiens dépensent en moyenne 211 euros en frais de vétérinaire sur un an, et ceux de chat 166 euros. L’institut de sondage précise d’ailleurs que si les dépenses vétérinaires s’annoncent supérieures à 1.000 euros, 9% des propriétaires de chien sont prêts à l’euthanasie !.

Un chiffre qui grimpe même à 19% chez les propriétaires de chats. Un bien triste destin….. Concernant les assurances santé animale, 7% des propriétaires de chiens en souscrivent une, contre 3% des propriétaires de chats. Ces assurances représentent un budget de 30 euros par an en moyenne pour les chiens, contre 21 euros par an pour les chats.

25% des Français aimeraient aller au travail avec leur compagnon

Autre élément majeur de l’étude, 25% des propriétaires d’animaux de compagnie ne pouvant pas emmener leurs animaux au travail aimeraient pouvoir le faire (38% des propriétaires de chiens et 14% des propriétaires de chats). Aujourd’hui, pour 78% des propriétaires interrogés dans l’étude, leurs entreprises n’acceptent pas la présence d’animaux sur le lieu de travail. Dans les entreprises qui tolèrent cette présence, les animaux le plus souvent rencontrés sont les chiens (82% du temps, contre 39% pour les chats). L’occasion pour certains de travailler tout en cajolant leur boule de poils.

* Selon les données publiées en 2017 par la Fédération des fabricants d’aliments pour chiens, chats et oiseaux (Facco).

Source link