Les chiens sont ils intelligents ?

25
chiens sont-ils-intelligents

On dit souvent qu’il ne manque au chien que la parole pour être l’égal de l’humain. D’ailleurs, tous les maîtres sont convaincus que leur chien est capable de réfléchir et d’interagir avec eux. Cela nous amène à nous demander si les chiens sont réellement intelligents ou si cela n’est qu’une illusion.

L’intelligence chez les animaux

Est-il possible de prouver qu’un animal peut agir sur son environnement en fonction de ce qu’il perçoit ? En effet, l’intelligence ne se résume pas à développer telle ou telle capacité ou à exceller dans un domaine. L’intelligence consiste plutôt à s’adapter à des situations qui peuvent varier ou à trouver des solutions aux problèmes qui se posent. De ce fait, la notion d’intelligence ne serait pas réservée qu’aux êtres humains. Certains signes sont considérés comme des preuves d’activités mentales supérieures : une bonne mémoire, la compréhension de la grammaire, la différenciation des symboles, la créativité, l’imitation, la conscience de soi… Plusieurs études ont montré que les animaux avaient ce type de capacités : les rats, les cochons, les singes mais aussi, et surtout, les chiens.

Plusieurs animaux sont connus pour leurs prouesses mentales. Par exemple, Alex, le perroquet avait réussi à retenir une centaine de mots, savait compter et pouvait déterminer la couleur d’un objet. Après avoir brillamment réussi plusieurs épreuves, la femelle Djanoa a été considérée comme le singe le plus intelligent du monde. Autre singe intelligent, Koko, la femme gorille qui était capable de communiquer en langue des signes. Cela a confirmé que les grands singes étaient capables d’apprendre les rudiments du langage.

D’après les recherches menées par Stanley Coren, professeur de psychologie à la British Columbia, la plupart des chiens a un âge mental similaire à celui d’un enfant de 2 ans ou 2 ans et demi. Cette intelligence est mesurée à l’aide de tests psychologiques réservés aux enfants qui n’ont pas encore acquis le langage. Un chien est doué pour l’apprentissage et pour réaliser des tâches spécifiques : la preuve avec les chiens dressés pour être guide pour les déficients visuels ou pour les personnes à mobilité réduite.

intelligence chien

Les différentes formes d’intelligence chez le chien

Comme pour les humains, plusieurs formes d’intelligence semblent exister chez le chien. La première est l’intelligence logicomathématique : elle détermine la capacité à manipuler les nombres et à résoudre les problèmes logiques. Plus simplement, les compétences nécessaires pour réaliser des opérations mathématiques. Il est évident que le chien ne sait pas résoudre un problème mais il est capable d’évaluer un nombre et d’en percevoir les différences. Une chienne sait combien elle a de chiots et peut savoir s’il en manque un.

Deuxième intelligence : la corporelle-kinesthésique. Elle correspond à l’habilité physique ou à la capacité à utiliser son corps pour faire des mouvements et changer de position. Comme tous les êtres vivants, les chiens sont donc naturellement pourvus de cette intelligence. Celle-ci peut même être facilement développée par la pratique de sports canins tels que l’agility. L’intelligence spatiale définit la faculté à se repérer dans l’espace. Le chien est pourvu de cette intelligence puisqu’il arrive à se déplacer d’un endroit à un autre en empruntant des chemins différents.

Bien qu’il ne soit pas doté de la parole, le chien peut comprendre certains mots, même placés dans une phrase, ainsi que d’autres formes de communication comme le bruit (des croquettes pour signifier l’heure de manger ou de la porte pour le moment de la promenade) ou les intonations que va employer son maître. Il peut aussi décoder la signification des gestes et peut donc comprendre la communication visuelle.

En ce qui concerne l’intelligence émotionnelle, les chiens ne semblent pas la développer. Ils peuvent reconnaître les émotions des humains ou des autres animaux (dans ce cas il s’agit d’intelligence sociale) mais ne sont pas capables d’identifier leurs propres émotions. En revanche, ils ont l’intelligence pratique : ils peuvent réussir un jeu de stratégie afin de manger une croquette cachée.

Des chiens se distinguent par leurs capacités plus surprenantes. La chienne Willow sait lire. Si on lui présente 3 pancartes différentes, elle peut réaliser l’ordre qui est inscrit.

Mais la plus grande force des chiens se cache sans nul doute leur truffe. Ils ont un nombre impressionnant de capteurs qui leur permet de détecter des odeurs. Lors des sauvetages en haute montagne ou suite à des séismes, les chiens peuvent sauver des vies si un humain est enfoui sous de la neige ou des décombres grâce à leur flair. On pense aussi aux chiens renifleurs de substances (illicites ou allergènes…).

Depuis quelques années, les chiens sont utilisés pour détecter les cancers. Ils seraient à même d’identifier l’odeur d’un cancer avec un taux d’exactitude dépassant les 95%. Des chiens sont dressés pour alerter en cas de crise d’épilepsie de leur maître ou d’une attaque cardiaque. Le chien peut se positionner pour amortir une chute.

Enfin, il a été prouvé que les chiens avaient des vertus thérapeutiques en particulier chez les patients atteints de maladies mentales ou souffrant de stress post-traumatique. Ils participent au bien-être. Toutefois, les chiens n’ont pas la même perception du monde que les humains.