Surnommé la “gazelle-girafe”, le gérénuk ne vit que dans quatre pays d’Afrique : l’Ethiopie, le Kenya, la Somalie et la Tanzanie. Cet animal à l’anatomie particulière, un corps long de 1,60 m de la tête à la queue, peut courir jusqu’à 100 km/h. Grâce à cette morphologie, il peut aussi accéder à de la nourriture inaccessible à la plupart des autres herbivores africains. Son régime alimentaire, composé essentiellement de feuilles et de plantes, lui permet de passer toute sa vie sans jamais boire. 

Pour défendre leur territoire, les mâles se servent de leurs cornes qui peuvent mesurer jusqu’à 45 cm de long. De plus, ils possèdent des glandes odorantes au niveau des yeux, qui leur permettent de marquer leur territoire.

Le gérénuk est une espèce “quasi-menacée”, dont la population décline, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Source link

Commentaires Facebook