La castration consiste à priver le chien de sa capacité à procréer, par l’ablation des testicules. Ces derniers produisent bien sûr les spermatozoïdes, mais ils sécrètent aussi la testostérone, l’hormone sexuelle mâle qui agit sur le comportement et le métabolisme de l’animal.

Le plus souvent, on a recours à l’ablation des testicules chez le chien mais la vasectomie est aussi pratiquée, qui consiste à sectionner le conduit qui achemine les spermatozoïdes aux vésicules séminales en vue de la fécondation. Avec cette intervention, le chien devient stérile mais conserve son activité sexuelle, ce qui n’est pas le cas avec l’ablation des testicules puisque la testostérone n’est plus produite du tout.

Enfin, la castration chimique, contraceptive mais totalement réversible, marche avec un implant ou par injection. Hélas, ces contraceptions sont onéreuses et doivent être renouvelées régulièrement.

 

Pourquoi faire castrer son chien : avantages de la castration

La castration a évidemment pour effet de stériliser le chien mâle, il s’agit donc d’une opération de convenance, mais elle a d’autres bénéfices comme le fait de supprimer certains comportements gênants (agressivité, fugue, marquage urinaire, hyper sexualité) et peut être indiquée en cas de tumeur des testicules ou d’hypertrophie de la prostate.

De plus, de manière préventive, la castration limite le risque de développement de ces mêmes affections chez le vieux chien, ainsi que d’autres maladies comme la prostatite (inflammation ou infection de la prostate), l’apparition de kystes ou d’abcès, l’hyperplasie… Un chien castré aura donc plus de chances de vivre longtemps et vieillira mieux. D’un point de vue légal, la castration des chiens de catégorie 1 est obligatoire depuis 2009.

Inconvénients de la castration et idées reçues

Les inconvénients réels de la castration sont si minimes par rapport à ses avantages, que l’on a vite fait de tomber dans les idées reçues à ce sujet. En fait, le seul et unique inconfort de la stérilisation du chien mâle est le risque de prise de poids suite à l’opération.

Effectivement, la castration modifie le métabolisme et fait baisser de 20 % les besoins énergétiques de l’animal, c’est pourquoi il suffit de diminuer la ration et de passer progressivement à un aliment allégé ou spécial pour chiens stérilisés. Il convient également d’augmenter petit à petit l’activité physique du chien. Si l’on se tient à ces indications, le chien castré n’a aucune raison de grossir ! En outre, l’idée selon laquelle la castration fait souffrir l’animal, physiquement ou psychiquement en le privant de sexualité, est complètement erronée : privé de testostérone, il n’aura plus aucun réflexe sexuel, et cela ne lui “manquera” pas.

Comment se passe la castration et combien ça coûte ?

Le jour de l’intervention, qui se fait sous anesthésie générale, il vous sera demandé d’apporter le chien à jeun. Ensuite, la castration s’effectue à l’aide d’une incision unique par laquelle le vétérinaire va extraire les deux testicules. L’ouverture sera refermée avec des points de suture.

Quelques heures plus tard, vous pourrez venir récupérer votre chien une fois qu’il sera bien réveillé de l’anesthésie. La cicatrisation dure 10 à 15 jours et, selon la technique employée par le vétérinaire, vous devrez ou non revenir faire enlever les fils dans cet intervalle.

D’autres techniques chirurgicales existent, comme la double incision en cas d’ectopie testiculaire (testicules manquants dans la bourse ou mal placés) ou encore la vasectomie évoquée plus haut (ligature du canal déférent). Selon les cliniques vétérinaires, les prix pour une ablation des testicules peuvent varier entre 120 et 200 € en moyenne.

 

Source link