A tout juste un an, le chien Cola a été victime d’un acte de cruauté animale : le voisin de son propriétaire excédé par le chien qui avait abîmé ses chaussures en les mâchonnant, lui a coupé les deux pattes avant d’un coup de sabre… 

Recueilli par la Soi Dog Foundation, une association qui milite en Thaïlande contre la maltraitance animale et le commerce de viande de chien, le chiot blessé a été emmené dans une clinique d’urgence. Il a ensuite été équipé de roulettes qui lui permettaient de se déplacer à minima et de laisser ses blessures cicatriser correctement.

Mais Gill Dalley, la cofondatrice de l’association s’est prise d’affection pour lui, et a décidé de l’équiper de prothèses afin qu’il puisse courir à nouveau. Comme elle l’explique à ABC, elle aussi porte des prothèses, après une double amputation due à une septicémie. 

Le vétérinaire en chef, qui est également diplômé en ingénierie, a conçu pour Cola des prothèses très similaires à celles des athlètes de course, très solides et lui permettant de se propulser en avant pour courir.

Cola a été recueilli depuis par le couple Dalley, installé à Phuket, station balnéaire du sud de la Thaïlande qui attire chaque année des millions de touristes pour ses plages de sable blanc.

C’est sur ces plages que John Dalley entraîne Cola à utiliser ses prothèses en carbone, spécialement conçues pour la course, sur le modèle de celles des athlètes paralympiques comme le sprinteur Pistorius.

“C’est une histoire très inspirante”, explique Bengt Soderberg, prothésiste dans un laboratoire scandinave. “Malgré ses prothèses, il court partout avec les autres chiens comme si de rien n’était. Et ceux qui sont dans cette situation se disent : ‘Si un chien peut y arriver, pourquoi pas moi ?‘”