L’organisation de protection des animaux Humane Society International y voit “un triste témoignage de la cruauté de la chasse à la baleine japonaise”.

Les pêcheurs japonais ont tué 122 baleines de Minke en gestation au cours d’une très controversée expédition annuelle dans l’Antarctique, dénoncée par les défenseurs des animaux comme “macabre et inutile”.

Durant cette campagne de quatre mois terminée fin mars, 333 baleines ont été capturées, dont 122 se trouvaient en période de gestation tandis que des dizaines d’autres étaient immatures, selon un rapport soumis par les autorités à la Commission baleinière internationale (CBI) le mois dernier.

 

L’organisation de protection des animaux Humane Society International a jugé ces chiffres “choquants”, y voyant “un triste témoignage de la cruauté de la chasse à la baleine japonaise”.

“C’est une nouvelle preuve de la nature réellement macabre et inutile de la chasse à la baleine, alors qu’il est avéré que des recherches non létales sont suffisantes pour des visées scientifiques”, a jugé une des responsables du groupe, Alexia Wellbelove.

Le Japon est signataire du moratoire de la CBI sur la chasse aux baleines, qui date de 1986, mais il affirme la pratiquer pour effectuer des recherches, près de ses côtes dans le Pacifique ainsi que dans l’Antarctique, même si une grande partie de la viande est ensuite écoulée sur le marché.

Source link