Alors que les cirques sont de plus en plus pointés du doigt en raison de leur utilisation d’animaux sauvages, l’association One Voice a fait paraître une vidéo qui dénonce le remplacement des fauves par des félins domestiques.

Le public est de plus en plus sensible à la condition animale, et notamment au sort des animaux captifs utilisés à des fins de divertissement. C’est pourquoi nombreux sont les Français, aujourd’hui, à boycotter les cirques. Cela pousse même certaines municipalités à interdire totalement les cirques qui utilisent des animaux sauvages.

Pour contrer cette interdiction et redorer leur image, certains cirques ont trouvé une alternative : remplacer les fauves par des chats domestiques. Moins coûteux et moins dangereux que des lions ou des tigres, les félins de compagnie permettent ainsi à certains cirques de continuer à produire des numéros mettant en scène des animaux, sans passer pour des maltraitants.

Si l’effet marketing peut fonctionner, il s’avère cependant que le problème est tout simplement déplacé d’une espèce à une autre… Des chats dressés pour le spectacle ne sont pas plus heureux ou mieux traités que des félins sauvages, loin de là, comme le dénonce l’association One Voice :

Dans sa vidéo, l’association de protection animale montre ainsi des chats attachés à des camions, contraints d’obéir aux ordres qu’on leur donne : sauter dans un anneau de feu ou faire des pirouettes en hauteur, et ce dans le brouhaha terrifiant d’un chapiteau bondé…  

« Ni chats, ni lions, ni tigres », des cirques sans animaux, c’est en somme ce que réclame One Voice, à l’instar de nombreuses associations de protection animale. Le défi n’est pas impossible à relever : le Cirque du Soleil, par exemple, est l’un des plus beaux du monde, et pourtant sans aucun animal…

 

 

Source link