Une nouvelle espèce d’orang-outan a été découverte sur l’île de Sumatra en Indonésie, ont annoncé, jeudi 2 novembre, des scientifiques. Sa population est estimée à 800 membres environ, ce qui en fait l’un des grands singes les plus menacés d’extinction sur la planète.

Ce nouvel orang-outan, baptisé Tapanuli (Pongo tapanuliensis) vit dans la région de Batang Toru dans le nord de Sumatra, et sa population est estimée à 800 membres environ. Cette découverte porte à trois le nombre d’espèces d’orang-outan connues. Il s’agit également de la première nouvelle espèce de grands singes confirmée par la science depuis la découverte en 1929 d’un nouveau bonobo en République démocratique du Congo, précisent ces biologistes dont les travaux sont publiés dans la revue américaine Current Biology.

Il a le poil frisé, une petite tête, et il pousse des cris aigus.  Une découverte de taille : jusqu’ici, on pensait que ce singe connu de la population locale était de la même espèce que ceux de Bornéo. C’est en comparant leurs dents et leur crâne que les biologistes ont pu déceler des différences notables.

Les Tapanuli se nourrissent de catégories de feuilles et de certains fruits que les autres espèces ne mangent jamais. Ils seraient à peine 800, mais cet orang-outan si rare est particulièrement vulnérable. L’espèce pourrait même disparaître d’ici une décennie, victime de la déforestation et du braconnage.

Source link

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire