Les chiens d’assistance (chiens de service) sont des chiens spécialement éduqués pour assister ou accomplir des tâches de personnes atteints d’un handicap.

Voici la liste des chiens d’assistance, en fonction de l’handicap :

  • Chiens guide pour malvoyant ou aveugle
  • Chiens pour handicapé physique
  • Chiens pour malentendant ou sourd
  • Chiens pour personnes à problèmes psychologiques (autiste, maladie mentale, épileptique,….)

Les races les plus souvent utilisées pour ces types de services sont le labrador, le golden retriever, le berger allemand.

Les chiots destinés à ces types d’assistances sont formés dès les premières semaines. L’entrainement peut durer plus de deux ans et est personnalisé en fonction de l’handicap. 

Lorsque vous les croisez en rue ou dans un lieu public en train d’accomplir leurs services, peut-être vous tenté de les caresser ou de vous en approcher.

Une règle d’or : résistez à votre tentation de les toucher immédiatement  et ne les distrayez pas.

En effet, dans ces circonstances, le chien travaille et le distraire peut mettre en danger son propriétaire.

Voici une série de conseils de comportement à appliquer lorsque vous rencontrerez ces chiens d’assistance en milieu public.

  • Gardez les distances si vous rencontrez un chien d’assistance avec votre propre compagnon.

Si vous rencontrez un chien d’assistance lors d’une promenade avec votre chien, ne laissez pas approcher votre compagnon sans avoir  d’abord demander l’autorisation au propriétaire(ou responsable).

Cela risque de perturber le chien, de le rendre moins efficace dans ses tâches, voir  provoquer une dispute entre les deux congénères de la race canine.

  • Ne touchez pas le chien d’assistance sans demander la permission

En voulant caresser ou toucher un chien d’assistance en plein travail, vous risquez de perturber un ordre et d’interférer sur la bonne finalité de son action.

Heureusement ces chiens d’assistance sont formés pour ne pas être distraits par ces types de comportements et restent concentrés sur leur action jusqu’à l’ordre d’arrêt donné par son maître. Cependant, il vaut mieux éviter de les toucher sans demander l’autorisation du propriétaire(ou responsable).

  • Parlez en premier avec le propriétaire du chien d’assistance

Si vous désirez aller à la rencontre d’un chien d’assistance, toujours demandez au préalable  l’autorisation au propriétaire ou le responsable du chien.

N’oubliez pas que l’animal est au travail, et la vie de son maître peut dépendre de la concentration du chien.

  • Ne jamais offrir de nourriture à un chien d’assistance

La nourriture est le meilleur moyen pour distraire le chien et peut mettre le tandem (chien-handicapé) en danger.

En plus les chiens d’assistance ont souvent un régime alimentaire spécifique qu’il ne faut pas déséquilibrer.

  • Soyez discret et respectueux avec le propriétaire ou gestionnaire d’un chien d’assistance

Ne posez pas de questions personnelles au sujet du travail du chien ou de l’handicap, cela risque d’être irrespectueux ou faire une intrusion dans la vie privée du propriétaire.

Si vous voulez proposer votre aide, demandez le d’abord au propriétaire ou gestionnaire. En cas de refus, ne vous vexez pas, c’est qu’il y avait une bonne raison à cela.

chiens d'assistance Malgré tout un chien d’assistance, en dehors du travail, a un mode de vie identique à un autre chien.

Les propriétaires ou gestionnaires de ces chiens savent qu’il est important de préserver des temps de repos et de jeux sachant que ces chiens doivent gérer  des situations difficiles et stressantes.

Les chiens de la police, militaire ou de recherche ne sont pas considérés comme des chiens d’assistance.

Il existe d’autres types de chiens qui rendent des services aux êtres humains :

  • Chiens de thérapie( zootherapie) : dans les hôpitaux, maisons de retraite, les écoles, les prisons, institutions psychiatriques
  • Chien d’alerte: en cas de crise de diabète, de certains type de cancers le chien peut en avertir ou les déceler.
chiens d'assistance
Commentaires Facebook