Des mouchoirs à l’effigie du plantigrade, produits à partir de ses excréments, seront vendus au tarif de 43 yuans (5,50 euros) par boîte. Bien plus cher qu’une boîte de mouchoirs en papiers classiques.

Caca de panda. Ce n’est pas une insulte, mais le label d’une future gamme de produits commercialisés en Chine, qui seront également décorés d’une image du mammifère. Un média d’Etat a annoncé, mercredi 20 décembre, qu’une entreprise chinoise allait recycler les fibres des excréments de panda afin de produire du papier toilette, des mouchoirs ou encore des nappes.

La firme papetière Qianwei Fengsheng, installée dans la province du Sichuan (sud-ouest), collabore avec le Centre de protection et de recherche sur le panda géant afin de valoriser ses crottes et ses déchets alimentaires.

Chaque panda adulte génère 10 kilos d’excréments par jour. Or cette matière est riche en fibres car l’animal se nourrit exclusivement de tiges de bambous, a rappelé l’employé à l’agence officielle Chine nouvelle. Outre ces déjections, le panda produit environ 50 kilos de déchets alimentaires : les grumes végétales qu’il recrache après mastication.

La fabrication de papier à partir du bambou nécessite d’en éliminer le fructose afin d’extraire les fibres. Or cette étape intervient naturellement dans l’appareil digestif du panda, explique Yang Chaolin, le président de l’entreprise papetière, cité par Chine nouvelle.

La firme Qianwei Fengsheng viendra collecter la matière première plusieurs fois par semaine dans trois réserves de pandas. Une fois bouillie, pasteurisée et transformée en papier, la précieuse substance sera analysée pour garantir l’absence de bactéries. Une boîte de mouchoirs “caca de panda” sera vendue au tarif de 43 yuans (5,50 euros), bien plus cher qu’une boîte de mouchoirs en papier.

Commentaires Facebook