Les enfants qui grandissent avec un chien à la maison sont protégés du risque d’eczéma et dans certains cas d’asthme. 

Ces deux études ont été présentées à la conférence annuelle de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) qui se tient à Boston aux États-Unis du 26 au 30 octobre.

Effet bénéfique de la présence d’un chien pendant la grossesse

La première étude, confirmant de précédentes recherches scientifiques, montre que les enfants dont les mères ont été quotidiennement en contact avec un ou plusieurs chiens pendant leur grossesse – au moins pendant une heure – ont beaucoup moins de risques de présenter un eczéma à l’âge de 2 ans. Cet effet protecteur du système immunitaire s’amenuise cependant à l’âge de 10 ans, ont constaté les chercheurs.

En France, cette maladie inflammatoire de la peau qui touche 20% des enfants de moins de 7 ans et 18% des enfants âgés de 7 à 16 ans « peut progresser vers des allergies alimentaires voire de l’asthme », explique le Dr Gagandeep Cheema, Allergologue-immunologiste et auteur de l’étude.

Un rôle protecteur contre l’asthme

La seconde étude concerne des enfants asthmatiques qui étaient allergiques aux chiens. Les chercheurs ont ciblé les deux sources probables à l’origine de cette allergie : l’allergène d’une part et les bactéries dont le chien est porteur d’autre part.

D’après les résultats, deux types de réponses opposées ont été observés sur l’asthme. Tandis que les petits citadins sensibles à l’allergène du chien voyaient leurs symptômes d’asthme s’intensifier, l’exposition aux bactéries présentes chez le chien avait au contraire un effet bénéfique sur la maladie.

Ce rôle protecteur de l’asthme n’est pas sans rappeler l’effet positif des contacts permanents avec les microbes des animaux qu’ont les enfants qui grandissent dans les communautés traditionnelles amish aux États-Unis, effet reconnu dans la littérature scientifique.

Les conseils des allergologues 

Pour diminuer le risque d’exposition aux allergènes chez les enfants allergiques, les spécialistes allergologues donnent les conseils suivants :

– Interdire la chambre à coucher et limiter l’animal à quelques pièces du logement.
– Se laver les mains avec du savon et de l’eau après avoir caressé ou joué avec le chien.
– Installer un système de filtration des particules de l’air à très haute efficacité (HEPA) pour réduire le niveau d’allergènes à l’intérieur de la maison et dans les chambres à coucher.
– Passer régulièrement l’aspirateur.
– Donner au moins un bain par semaine à son chien.

A lire : Ce regard de « culpabilité » n’en est pas un : votre chien a peur

Source link

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire