Malheureusement, il n’est pas rare de voir qu’un de nos amis félins gît sur le bord de la route… Que vous soyez l’auteur de l’accident ou que vous vous trouviez là par hasard, surtout ne passez pas votre chemin. Prenez votre courage à deux mains, vous pourriez bien devenir un super héros et sauver la vie de cette boule de poils en détresse. Pour cela, respectez bien les trois étapes suivantes !

1. Mettez le chat en sécurité

Avant de vous jeter sur le chat et de le soulever, prenez quelques secondes pour l’observer et prendre son pouls. Pour prendre le pouls d’un chat, le plus efficace est l’aine (là où la hanche rejoint les pattes arrières).

Si vous sentez qu’il est gravement blessé et que le bouger risque d’empirer son cas, appelez d’urgence un vétérinaire pour qu’il vienne sur place. En attendant, déposez une couverture (une serviette ou un vêtement feront l’affaire) sur lui et restez à ses côtés.

Si vous remarquez que le chat est conscient, approchez-vous tout doucement, en vous tenant à sa hauteur et en lui parlant pour le rassurer. Une fois que vous l’avez rejoint, essayez de l’envelopper dans une couverture. Méfiez-vous, un chat en état de choc risque de devenir agressif.

Si le chat est blessé et inconscient, enroulez-le très délicatement dans une couverture, sans faire tourner son corps. Lorsque vous manipulez un chat blessé, veillez à toujours maintenir sa tête légèrement en arrière pour que son cerveau puisse continuer à être irrigué et éviter qu’il ne s’étouffe avec son vomi.

Une fois que le chat est en sécurité dans vos bras, transportez-le dans un endroit chaud (votre voiture, votre maison, un commerce à proximité…) afin qu’il n’entre pas en hypothermie. Installez-le ensuite sur une surface plate et rigide en attendant de rejoindre le cabinet vétérinaire ou l’arrivée sur place du vétérinaire.

2. Faites les gestes de premier secours

Si le chat perd beaucoup de sang, vous pouvez lui faire une sorte de garrot ou appuyer sur la plaie pour empêcher les saignements à l’aide d’un tissus propre (vêtement par exemple). Un garrot ne doit pas être trop serré, ni maintenu plus d’une quinzaine de minutes. N’utilisez surtout pas de désinfectant ou d’alcool pour nettoyer la plaie, mais plutôt du sérum physiologique. Si vous avez le matériel nécessaire, vous pouvez aussi réaliser un pansement.

3. Emmenez le chat chez le vétérinaire

Pour cela, deux solutions s’offrent à vous. Si les blessures ne sont pas trop importantes et que vous vous en sentez capable, amenez immédiatement la pauvre boule de poils chez le vétérinaire le plus proche avec votre propre véhicule. Si vous ne pouvez pas manipuler le chat (blessures graves, chat agressif…), contactez un vétérinaire qui viendra sur les lieux du choc s’occuper de l’animal.

Dans les deux cas, quelle que soit la gravité de l’accident, une visite chez le vétérinaire est indispensable. Même si le coup n’a pas été très fort ou n’a pas laissé de blessures externes, le chat peut présenter des hémorragies internes pouvant lui être fatales.

 

A LIRE / 7 conseils pour que votre chat apprenne à faire ses besoins dans la litière

2 Commentaires

  1. Aucun n vétérinaire ne se déplace faut pas se leurrer ,en plus sa devient au frais de la personne qui le amène et surtout ces rare de voir un chat vivant après un tel choque ! Pour ma part une. Ait retrouve un deux jours après dans la voir , vivante mais d’évorer par les asticot ! Sont bassin était facture en 4 morceau et elle arrivais encore à marche par la force de me rejoindre .. je l’ai amener se faire euthanasier pauvre bête car après radio impossible de reussir à la sauver !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.