Accueil Chiens Après l’enfant unique, une ville chinoise impose…le chien unique

Après l’enfant unique, une ville chinoise impose…le chien unique

72

La politique de l’enfant unique a officiellement pris fin en Chine en octobre 2015. Mais dans l’est du pays, la ville côtière de Qingdao a instauré la règle du chien unique. Chaque foyer a désormais interdiction de posséder plus d’un animal de ce typecomme l’a relevé Konbini.

Cette décision aurait été prise en raison de la recrudescence d’incidents impliquant des chiens. Ceux qui possèdent plusieurs fidèles compagnons sont invités à les donner soit à des refuges, soit à des familles qui ne sont pas concernées par les restrictions. Selon le Guardian, le manquement à cette obligation serait puni d’une amende de 260 euros (2.000 yuans).

Hauteur limitée

La ville de Qingdao a également décidé d’interdire 40 races de chiens jugées « dangereuses », comme les bergers allemands ou encore les pitbulls. Comme le note le quotidien britannique, « le nombre de foyers possédant un ou plusieurs chiens a explosé en Chine ces dernières années ».

D’autres villes ont aussi édicté des règles pour les animaux à quatre pattes. Ainsi, selon le site internet de China News Service, « les habitants de Chengdu peuvent être punis s’ils ne ramassent pas les excréments de leurs animaux (…) A Harbin (Nord-est), les chiens de plus de 50 cm de haut et de 70 cm de long sont interdits ».

A LIRE : Deux pandas géants recouvrent la liberté en Chine

Source link