Au printemps , de février à mai, des insectes dangereux pour nos animaux domestiques , sous forme de chenilles, peuvent descendre de certains arbres pour trouver un endroit au sol adéquat à la poursuite de leur cycle biologique .

Lorsqu’ils sont sur le sol , ces chenilles aux poils urticants  se déplacent en ligne les uns derrière les autres, c’est pourquoi on les appelle “chenilles processionnaires” .

SONY DSC

Durant l’hiver et si vous habitez dans les régions contaminées, vous aurez peut être l’occasion d’observer, lors de vos promenades en forêt de conifères, les nids “blancs” caractéristiques des larves de cet insecte .

Cet insecte , dont le nom scientifique est Thaumetopoea pityocampa , est un papillon de nuit sous sa forme adulte qui pond ses œufs dans les cimes de différents type de pins ,de sapin ou de cèdres.

Il existe différents type de chenilles processionnaires qui se différencient par leurs morphologies, leurs dates d’éclosion et leurs plantes hôtes.

En France , il y a 3 types de Thaumetopoea différents :

  1. Thaumetopoea pityocampa ( le Processionnaire du pin)
  2. Thaumetopoea processionea (le Processionnaire du chêne)
  3. Thaumetopoea pinivora (Processionnaire pinivore) : Dispersé en Europe,dans les conifères

Le chien est la principale victime des dangers de l’appareil urticant des chenilles processionnaires . Nous allons le voir avec le processionnaire du pin qui est le plus fréquent en France.

Chenilles processionnaires : Cycle biologique

Le cycle complet dure un an et comprend une phase aérienne  et une phase souterraine.C’est durant les mois de Mars à mai, lorsque les chenilles migrent des arbres au sol pour chercher des abris souterrains,que les chiens risquent d’être le plus touché .

cycle biologique

La phase aérienne ( dans les arbres) dure de 5 à 8 mois  en général . A la fin de l’été , les papillons sortent du sol la nuit et cherchent de suite à s’accoupler .

Les papillons mâles meurent très vite ( 1 jour après) tandis que les femelles  ne vivent pas plus de 2 jours après accouplement . Elles pondent de 60 à 200 oeufs dans le haut des pins ,sapins ou cèdres .

30 à 40 jours après la ponte , les œufs éclosent et démarrent alors  les différents stades larvaires ( au nombre de cinq) . Ces larves construisent des nids de soie pour se protéger de l’hiver , vivent en groupe  et se nourrissent d’aiguilles affaiblissant ainsi les arbres contaminés .

C’est la durée d’ensoleillement ,la photopériode et la température qui vont réguler ce cycle des chenilles processionnaires. Cette année (2017) , la présence de chenilles processionnaires a déjà été constaté dès la fin février dans certaines régions du sud de la France  .

Chenilles processionnaires : Répartition géographique

On trouve les chenilles processionnaires du pin en Europe et aux Etats –unis .

Pratiquement dans tous les pays méditerranéens européens, elles sont présentes: France,Espagne,Portugal,Grèce,Italie,Albanie,Croatie,Turquie,Chypre,Hongrie,Roumanie,Bulgarie,Autriche,Suisse , Belgique .

Figure-1-Range-of-Thaumetopoea-pityocampa-and-Thaumetopoea-wilkinsoni-with-the-location

En France :

Principalement dans le sud de la France il y a quelques années , on constate qu’il remonte de plus en plus vers Nord et en altitude aussi ( Jura , Alpes ). Très présent actuellement dans le bassin Parisien .

Le réchauffement climatique et le développement du transport routier ( bois) sont également responsable de cette expansion.

En Belgique , on rencontre surtout les chenilles processionnaires du chêne et on se souviendra de l’invasion mémorable de 2007 au Limbourg avec l’intervention de l’armée !

Chenilles processionnaires : mécanisme de défense et appareil urticant 

Dans la nature , la chenille est la forme la plus vulnérable de l’insecte . Aussi a t-elle développé des mécanismes de défense qui vont lui permettre d’être moins fragile .

La chenille processionnaire possède un appareil urticant pathogène pour l’homme et les animaux .

Les poils urticants peuvent provoquer des lésions par contact direct et par voie aérienne .

  1. Défense mécanique :  les poils sont de véritables harpons avec des barbillons pénétrant facilement dans la peau ou muqueuses , mais difficiles à extraire !
  2. Présence d’une toxine ,la thaumétopoéine , dans le poil: protéine libérée lors de rupture du poil qui provoque une décharge d’histamine elle même responsable d’une éruption  cutanée prurigineuse ( réaction inflammatoire, allergique) .
  3. Une substance du poil , la chitine, joue aussi un rôle dans le processus inflammatoire : en pénétrant la peau ou muqueuse , la chitine du poil stimule des enzymes et des cellules qui amplifient le processus inflammatoire.

Lorsque les chenilles se sentent menacées, elles libèrent dans l’air un paquet de poils urticants qui peuvent pénétrer la peau, les muqueuses  provocant des démangeaisons

Le frottement provoque la rupture de ces poils qui vont libérer ainsi leur toxine (la thaumétopoéine ). S’ensuit une réaction allergique inflammatoire dont l’ampleur est variable .

flechettes-urticantes-Pr-Pin

Poils urticants = harpons

Chenilles processionnaires : Symptômes et lésions chez le chien

Les chiens sont plus fréquemment atteints par rapport aux chats , car ils sont plus curieux et explorent l’environnement avec leur gueule ( surtout les jeunes chiens ) . Attention aussi au nid !

Le contact avec les chenilles peut se faire directement ou indirectement ( vêtements avec poils, branches avec poils,…) . Il peut aussi avoir contact par voie aérienne ( poils disséminés par le vent).

C’est donc au niveau de la face et dans la gueule que les lésions d’envenimation seront les plus fréquentes chez le chien.

On peut aussi observer des lésions oculaires , respiratoires ,digestives et générales.

Les signes cliniques peuvent apparaitre très rapidement( quelques minutes) après contact avec les poils urticants :

Le chien , rapidement, se gratte désespérément au niveau de la bouche et la langue , salivation et  gonflement au niveau des lèvres , de la langue voir même de toute la tête ( tête d’hippopotame)  .

Atteinte au niveau de la bouche :

Glossite : inflammation de la langue avec douleurs intenses et présence d’ulcères.

chien-chenille-processionnaireoedeme

Gonflement de la face

Ensuite la langue présente des zones inflammatoires rougeâtres qui vont évoluer vers de la nécrose et on peut remarquer un “ sillon de nécrose” . C’est la coagulation des vaisseaux , privant ainsi d’oxygène les tissus , qui est responsable de cette nécrose.

13836142

Il n’est pas rare de constater  une perte d’une partie de la langue dans les jours suivants .

1processiondogmouth

Atteinte au niveau de la peau :

On a des lésions d’urticaires,d’œdème, prurit et rougeurs aux niveau des endroits où la peau est fine : babines,chanfrein,paupières,oreilles,testicules,ventre,région de la vulve.Le chien se frotte ou se gratte vigoureusement à ces endroits .

Atteinte aux niveau des yeux :

Des poils urticants peuvent entrer en contact avec les yeux et provoquer des inflammations de la cornée et des conjonctives . Attention, non soignées, ces  lésions peuvent provoquer des ulcères avec parfois perte de la vision ( cécité).

Atteinte respiratoires :
Une inflammation des cavités nasales peut survenir avec éternuements ,toux et une difficulté respiratoire ( dyspnée) .

Atteinte générale :

Une fièvre , un abattement et un état de choc ( cardio-vasculaire)peuvent également survenir .

L’animal peut mourir soit par étouffement  ( œdème des voies respiratoires antérieures ),soit aux conséquences d’une coagulation intravasculaire disséminé.

Plus le chien a été en contact avec les poils urticants , plus les signes cliniques seront importants .

Chenilles processionnaires : traitement des lésions chez le chien et pronostic

Il y a des règles à respecter pour traiter un chien atteint de poils urticants des chenilles processionnaires du pin  :

  1. Traiter le plus rapidement possible : c’est une urgence et cette diligence permettra d’éviter des lésions graves ( nécrose, choc,préserver la langue)
  2. Il faut traiter  longtemps
  3. Surtout ne pas casser les poils urticants pour ne pas amplifier  le phénomène inflammatoire .

Mettre des gants lors de manipulation d’un chien atteints.

Par ordre chronologique , voici les étapes du traitement d’un chien en contact au niveau de la face avec les chenilles processionnaires :

  1. Vous pouvez laver la gueule du chien avec de l’eau MAIS  sans frotter ( avec un tuyau) ! Tamponnez la gueule avec des compresses imbibées d’eau vinaigrée tiède .
  2. Rendez vous immédiatement chez votre vétérinaire qui fera le traitement suivant :
  • lutter contre les effets inflammatoires des poils urticants : corticoïdes en injection ( dexamethazone)et anti histaminique ( prométhazine).
  • Antibiotiques pour éviter l’infection :  Amoxicilline ou Spiramycine ( se concentre dans la salive ) pendant au moins 1 semaine
  • enlever les poils implantés , toujours sans frotter, avec une gaze ou pulvérisation d’eau javelisée à 1%. Si présence dans la gueule, rincer avec une solution type bicarbonate de sodium qui est alcaline et inactive la toxine ( la thaumétopoéine ).
  • Si nécessaire pour prévenir la nécrose de la langue , injection d’héparine ( anti coagulant)
  • le chien peut être hospitalisé pendant plusieurs jours , mis sous perfusion intra veineuse pour le réhydrater et une sonde naso –oesophagienne pour la réalimentation .

Le Traitement peut être lourd , couteux .

Le pronostic dépend de la précocité du traitement :

  • Si dans les premières heures : le pronostic est en général bon  et la guérison est complète au bout de 8 à 10 jours .
  • Si traitement plus de 24 h après envenimation, le pronostic est moins bon avec risque d’installation d’insuffisance rénale, de coagulation intravasculaire disséminé ( CIVD), œdème du larynx, état choc ,…
  • Si nécrose de la langue , il faut absolument arrêter son évolution! Car si cette nécrose est trop importante avec perte totale de la langue, seul l’euthanasie sera la solution .

 

Chenilles processionnaires :conseils de prévention

Les consignes de prévention pour éviter une envenimation sont :

  • Lors de vos promenades ou si vous avez des pins dans votre jardin, évitez les arbres infestés reconnaissables aux nids caractéristiques .
  • Évitez le contact avec les chenilles ou les nids même vides.Ne laissez pas votre chien renifler ou jouer avec ces chenilles .
  • Si vous êtes témoin d’une “procession de chenilles” , ne pas en écraser pour éviter une libération de poils urticants !
  • Durant la période sensible ( février à mai) , durant vos promenades en forêt ,tenez votre chien en laisse .
  • Si votre chien a été malencontreusement mis en contact avec des chenilles urticantes , emmenez le d’urgence chez un vétérinaire pour lui éviter des lésions qui pourraient lui être fatales .

Laisser un commentaire